Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Kiosque aux Canards

Le Kiosque aux Canards

Menu
N’en déplaise aux blaireaux incultes d’extrême droite : un gauchiste n’est pas un électeur de gauche.

N’en déplaise aux blaireaux incultes d’extrême droite : un gauchiste n’est pas un électeur de gauche.

Terme récurent sur les réseaux sociaux ou dans les commentaires d’articles, écrit principalement par les courageux guignols d’extrême droite, plus promptes à brûler des bagnoles et à vendre des armes à Daech qu’à bouger leurs culs pour la France, les termes «gauchistes» voir, pour les plus débiles d’entre eux «gauchiasses».

Sauf que voilà ; le terme «gauchiste» n’à rien à voir avec un éventuel électeur d’un parti de gauche ou d’un sympathisant.

Le terme «gauchiste» ; une invention de Lénine

Bien que le terme soit utilisé dès le XIXème siècle, c'est Lénine qui en propage l'emploi : dans son ouvrage La Maladie infantile du communisme (le « gauchisme »), publié en 1920, Lénine qualifie ainsi de « gauchistes » certains partis communistes d'Europe, dont il juge que le radicalisme (refus de participer aux syndicats non communistes, rejet du parlementarisme) les coupe des masses et par conséquent les empêche de s'implanter dans la classe ouvrière. Il s’agit ainsi de définir par ce terme des groupes ne relevant ni des socialistes, ni des communistes.

Le « gauchisme» ; c’est quoi en fait ?

En 1971, le sociologue Richard Gombin, dans son livre Les origines du gauchisme, en donne une définition :

« Par gauchisme, nous désignerons cette fraction du mouvement révolutionnaire qui offre ou veut offrir une alternative radicale au marxisme-léninisme en tant que théorie du mouvement ouvrier et de son évolution. [...] 

Le gauchisme apparaît comme une pratique révolutionnaire partout où la lutte des classes rompt le cadre établi par les organisations traditionnelles : partout donc où elle est dirigée à la fois contre le système et contre les directions ouvrières. [...] Tous les gauchistes s'accorderont sur le principe d'autonomie qui exclut, par conséquent, tous les schémas autoritaires, centralisateurs, dirigistes, planificateurs, idéologiques

Donc, en France ; un «gauchiste» ne peut en aucun cas faire parti d’un mouvement tel que le PS, le PC, les Verts, La France Insoumise ou les Radicaux de Gauche...

Mais bon ; rien de surprenant venant d’incultes incapables d’écrire en bon français tout en se targuant de représenter la France...

N’en déplaise aux blaireaux incultes d’extrême droite : un gauchiste n’est pas un électeur de gauche.