Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Liens et vidéo.

La véritable vidéo du discours de Macron.

Tout est parti d'une dépêche publiée par l'agence de presse Reuters et titrée "Trop de Français n'ont pas le sens de l'effort, dit Macron". Publiée sur le site du magazine Challenges sous le titre "Pour Macron, trop de Français n'ont pas le sens de l'effort", cette sentence a d'emblée été perçue comme une nouvelle marque d'arrogance du chef de l'Etat.

Les débiles d'extrême gauche et d'extrême droite se l'a racontent

"Macron récidive dans l'insulte contre son peuple! Pas le sens de l'effort ces infirmières qui triment? Ces chômeurs qui galèrent? Ces mères de famille seules?", s'est enflammé le président du parti Les Patriotes, Florian Philippot, avant d'appeler au rassemblement pour l"'acte IX" des gilets jaunes programmé ce samedi. "En fait, il ne peut pas s'empêcher de provoquer les Français : c'est pas Jupiter c'est Jupi-troll", a grincé de son côté le porte-parole du mouvement Génération.s de Benoît Hamon.

La formule est certes cinglante mais Emmanuel Macron ne l'a pas exprimée de manière aussi lapidaire, optant plutôt pour une construction grammaticale alambiquée. L'AFP a d'ailleurs publié sa propre dépêche en titrant plus sobrement: "Pour Macron, 'beaucoup trop' de Français oublient le 'sens de l'effort'.

Discours de Macron ; la vérité

Mais qu'a-t-il dit exactement? Ce vendredi après-midi, le président de la République s'exprimait devant des maîtres-boulangers à l'occasion de la traditionnelle galette des rois de l'Elysée. Saluant les "métiers d'exigence" du secteur de la boulangerie, Emmanuel Macron a salué "le sens de l'effort et de l'engagement" de la profession notamment via la filière de l'apprentissage.

Voici la retranscription du passage de son discours incriminé:

Notre jeunesse a besoin qu'on lui enseigne un métier, un savoir et le sens de cet engagement qui fait qu'on n'a rien dans la vie si on n'a pas cet effort

Macron et Philippe repartent à la hausse dans les sondages

Face à des gilets jaunes toujours soutenus par l'opinion, le chef de l'Etat et son premier ministre retrouvent des couleurs à la faveur du répit des fêtes de fin d'année.

La crise n'est pas finie mais le répit des fêtes de fin d'année aura permis au couple exécutif d'enrayer l'hémorragie. Après deux mois de baisse consécutifs sur fond de crise des gilets jaunes, la popularité d'Emmanuel Macron repart à la hausse en ce début du mois de janvier 2019.

Dans la dernière vague du baromètre YouGov pour Le HuffPost et CNews, réalisée entre le 4 et le 7 janvier dernier alors que s'achevait "l'Acte VIII" du mouvement de contestation, la cote de confiance du président de la République remonte à 21% d'opinions favorables. Un rebond de 3 points (après en avoir perdu 7 entre octobre et décembre 2018) qui fait suite à une période de presqu'un mois où Emmanuel Macron s'est volontairement placé en retrait, limitant ses déplacements et ses expressions publiques.

Ce faisant, le chef de l'Etat rattrape une partie de son retard sur son premier ministre Edouard Philippe, dont la cote de popularité repart elle aussi à la hausse, mais moins vite que celle d'Emmanuel Macron. Le chef du gouvernement, en première ligne depuis un mois pour tenter de juguler la crise sociale et politique qui fait vaciller la majorité, regagne 1 point à 22% d'opinions favorables.

Dans le détail, Emmanuel Macron parvient à rétablir son image essentiellement auprès des sympathisants de droite (avec un gain de 14 points à 26% d'opinions favorables) et auprès de son coeur de cible électoral au centre (+4 points à 73% d'opinions favorables). En revanche, le président de la République, qui a semblé couper court à tout retour en arrière sur la très controversée réforme de l'impôt sur la fortune, continue de chuter auprès des sympathisants de gauche (19% d'opinions favorables, -2 points).

Tag(s) : #Actualité, #France, #Corbière, #Phillipot, #Hamon, #GiletsJaunes, #effort, #Macron, #hoax

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :