Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Kiosque aux Canards

Le Kiosque aux Canards

Menu
Morsi n’est plus

Morsi n’est plus

Un nouveau billet d'humeur de Manou Bouzid, notre correspondante en Tunisie.

Non, pas de condoléances, il n’est pas mort, il n’est plus président . Le chef d'état-major des armées, Abdel Fattah Al-Sissi, a annoncé ce soir lors d'une allocution télévisée, la suspension de la Constitution.

Le président Mohamed Morsi sera remplacé par le président de la Cour constitutionnelle.

Un air de déjà vu plane sur toutes les chaines d’informations

Protestations, manifestations monstres, discourt de la dernière chance, destitution!

Mardi soir, Morsi nous a fait son Morsi qui était, par ailleurs, presque du morse.

Un journaliste d’Al Ahram s’est amusé à compter le nombre de fois où Morsi a dit le mot Charria (légitimité), soit plus de deux cent fois dans son discourt!

Mais comment l’Egypte en est-elle arrivée là?

Suite à la révolution qui a démis Moubarak, l’armée a pris la transition le temps de préparer les élections.

Les frères musulmans tapis dans l’ombre attendaient leur heure de gloire depuis qu’ils ont reçu une gifle de la part du Grand Jammal Abedel Nacer, qui savait ou ils voulaient en venir, comme Bourguiba connaissait les ambitions de Nahda.

Les frères musulmans ont attendu plus de 60 ans le moment où ils pourraient cracher à la face des égyptiens leur venin tout droit sorti des monstres de la préhistoire.

Il ne faut pas oublier que tout ces islamistes, les égyptiens et les nôtres, ont reçu un soutien massif des occidentaux qui les présentaient comme modérés. Comme si les occidentaux connaissaient mieux les islamistes que nous.

La meilleure vitrine de cet islamisme modéré est le très controversé Tarik Ramadan, petit-fils d’un des fondateurs des frères musulmans et aussi grand orateur.

Tarik Ramadan

Tarik sait séduire, surtout dans ses face-à-face avec les occidentaux , où il arrive à captiver les musulmans avec sa connaissance de l’islam qu’il présente comme modérée. Certes, l'islam est modérée, mais pas lui.

Avec une campagne qui avait des financements occultes, comme ici, les frères musulmans remportent les élections!

L'arrivée de Morsi au pouvoir

Mais dès son arrivée au pouvoir, Morsi, au lieu de s’atteler aux problèmes des égyptiens, s’est attelé à renforcer son pouvoir en devenant un deuxième Moubarak, en moins laïc.

Morsi a d’abord commencé à s’en prendre à l’armée, en l’a mettant à l'écart de la scène politique alors qu’elle avait obtenu de conserver ses privilèges, contre son retrait de la gestion du pays, mais les privilèges ont eux aussi été supprimés.

La défection de l'armée

Les Frères musulmans se sont ensuite attaqués à l'armée, en lançant des rumeurs sur le Maréchal Tantaoui et le Général Anan, puis en limogeant le ministre de la défense et actuel président du CSFA, Adelfattah Al-Sissi.

L’armée est nationaliste, mais elle n’oublie pas, ce qui devrait faire réfléchir Nahda, qui a suivit exactement le même scénario que Morsi en poussant le général Ammar dehors.

La trahison des urnes

Oui, Morsi a été élu démocratiquement ; oui, les urnes ont parlé. Mais Morsi a trahit les urnes. Morsi a été élu démocratiquement pour fonder une démocratie. Mais dès son élection, il a voulu créer une théocratie, et s’est attelé à renforcer son pouvoir au lieu de s’occuper des égyptiens. Les revendications du peuple sont légitimes, et ils ont été trompés. C'était leur droit et leur devoir de le dégager.

Ici les démocrates ont remporté les élections de la constituante, mais par un jeu d’alliance contre nature, Nahda en est sortie grande gagnante.

Les tunisiens qui ont voté pour Takatol et pour le CPR ont été roulé, volé, spolié, arnaqué. Leur vote qui devait aller au camp démocrate, est parti dans les poches des islamistes.

Une compensation pour l'armée égyptienne

Pour l’armée égyptienne, c’est une douce revanche, aider le peuple à reprendre le pouvoir, sans qu’elle le prenne elle-même !

Elle vient de faire un bras d’honneur à Morsi qui le leur avait fait dès son arrivée au pouvoir.

Les USA réussissent par la même occasion leur plan diabolique ; soit combattre les islamistes par les islamistes.

Les défaites des islamistes

C’est maintenant qu’on le ressent. Les islamistes se prennent revers sur revers. Ils n’ont en effet pas vocation à gérer un pays. Qu’ils se contentent de faire la prière et de vivre en autarcie comme ils le font dans les pays du golfe!

Après la claque à Erdogan, après les avancées de Bachar El Assad, après la victoire du peuple égyptien, nous attendons le revers pour les islamistes tunisiens.

Cher occident, vous avez sous-estimé nos peuples, et vous avez voulu décidé de notre sort d’une manière condescendante. Mais la Syrie, l’Egypte et la Tunisie ont des millénaires d’histoire derrière eux, et ce n’est pas l’air effrayant de ses barbus déculottés, ni vos plans machiavéliques qui nous feront courber l’échine et qui pourront changer nos sociétés!

Le Caire, le président Morsi forcé de partir
Morsi n'est plus

Le chef d'état-major des armées, Abdel Fattah Al-Sissi, a annoncé ce soir lors d'une allocution télévisée, la suspension de la Constitution. Le président Mohamed Morsi sera remplacé par le président de la Cour constitutionnelle.

Morsi n’est plus