Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Kiosque aux Canards

Le Kiosque aux Canards

Menu
Le dimanche «sanglant» de Ludovine de la Rochère

Le dimanche «sanglant» de Ludovine de la Rochère

Ils l'ont bien cherchés, les tarés de la Manif pour Tous. Fallait-pas qu'ils s'attendent à une caresse de la part des militants d'Act'Up après en avoir appelé à Vladimir Poutine lors de leur dernière manifestation de la défaite, le 26 mai dernier, en ces termes : « La France n'est plus un démocratie (...). La Russie est un pays qui défend encore la famille et le mariage ». 

La cible, la fondation  Jérôme-Lejeune

Cette fondation qui sous un côté louable , la recherche sur la trisomie, masque une idéologie réactionnaire : la lutte contre l'avortement. Et qui est en charge de la promotion et de la communication de cette fondation ? La comtesse Ludovine de la Rochère, présidente du comité La Manif pour Tous, personnage carrément catho, réactionnaire et homophobe. Ce dimanche 4 août, rue des Volontaires à Paris, la façade de l'association était prise pour cible par des militants d'Act'Up qui ont badigeonné de faux sang le trottoir et collé des affiches dénonçant l'homophobie de Ludovine de la Rochère et du comité la Manif pour Tous, puis d'autres avec le mot « shame » (honte) écrit en blanc sur fond noir.

Le mobile, l'homophobie en Russie et dans le reste du monde

Act'Up a décidé de cette action pour dénoncer L'homophobie qui trouve un terrain favorable en Russie, pays où l'homosexualité a été considérée, depuis l'époque soviétique, comme un crime jusqu'en 1993 et comme une maladie mentale jusqu'en 1999. Le président russe Vladimir Poutine a promulgué notamment fin juin deux lois controversées punissant tout acte de « propagande » homosexuelle devant mineur et réprimant les « offenses aux sentiments religieux » La symbolique du « sang » déversé devant la fondation Jérôme-Lejeune, symbolise pour Act'Up,  le sang des homosexuels qui coule en Russie et ailleurs dans le monde, ce « sang qui coule en Russie et que ces personnes là (NDLR : les membres de la Manif pour Tous) veulent voir couler en France » selon Laure militante d'Act'Up vêtue, comme les autres membres de cette action médiatique et bon enfant, d'un t-shirt noir estampillé d'un triangle rose en-dessous duquel était inscrit le slogan « SILENCE=MORT ».

Les réactions : plainte pour injures publiques

Face au geste, le collectif anti mariage gay a vivement réagi : « La Manif Pour Tous annonce son intention de porter plainte pour injures publiques après l'action indigne menée par les extrémistes d'Act Up », assure le communiqué. « L'action ayant été menée sous l’œil de cameras, La Manif Pour Tous attend des condamnations très fermes des pouvoirs publics à l'encontre d'Act Up. Ces dérives outrancières et mensongères doivent cesser », poursuit le collectif.

Ce dernier qui voit « un nouveau dérapage d'Act Up », déplore : « des faits particulièrement scandaleux » avec « des insultes, des jets de liquide rouge imitant du sang et des attaques personnelles » ayant « visés notamment la Présidente de La Manif Pour Tous sur son lieu de travail. » (Sur son lieu de travail ? Bizarre, elle travaille le dimanche, le jour du seigneur. Je la croyais à la messe). Enfin la Manif pour tous assure « n'avoir jamais organisé de manifestation devant l'ambassade de Russie » et rappelle que le collectif est « apolitique. »

On croit rêver, un collectif ouvertement homophobe, ce qui constitue déjà en soi un délit pénal, se permet de porter plainte pour « injures publiques », quand on se rappelle que certains de ses leaders, parlaient ouvertement de « guerre civile », que « le sang coulera » au plus fort de leurs gesticulations pendant e débat sur le vote de la loi pour le mariage homosexuel. Un collectif, qui exporte à travers l'Europe sa haine et son homophobie en favorisant la création de collectifs identiques chez nos voisins. Et de plus, le communiqué de presse est mensonger. Il y a bien eu manifestation devant l'ambassade de Russie pour crier haut et fort que la Russie c'est bien, un bon pays pour une vraie famille.

Les revendications d'Act'Up justifient l'événement

Act Up-Paris zappe la Fondation Jérôme Lejeune et “la Manif Pour Tous” et s'en explique via un communiqué publié sur leur page Facebook : 

« SHAME. En Russie les LGBT (Lesbiennes Gays BiEs Trans) subissent des attaques et des violences instituées et cautionnées par l’État. La séroprévalence au VIH-sida est extrêmement élevée (de l'ordre de 1% en 2008 (1)), dans un contexte où l'accès aux soins n'est pas garanti. Tout cela n'est pas un hasard : l'épidémie frappe d'abord les populations les plus discriminées, précarisées, victimes de violences.

Pendant ce temps, en France, les homophobes de la « Manif Pour Tous » demandent publiquement à la Russie de venir en aide à la démocratie française.

Act Up-Paris ne trouve cela ni drôle, ni étonnant venant de celleux qui agressent et cautionnent les violences envers les gouines, les trans et les pédés. Ce discours est inacceptable et nous le condamnons fermement.

C'est pourquoi les militantEs d'Act Up-Paris ont aujourd'hui zappé la fondation Jérôme Lejeune, soutien de la « Manif Pour Tous » (2) et fief de sa présidente : Ludovine de la Rochère.

Nos militantEs ont déversé du faux sang devant les locaux de la Fondation Jérôme Lejeune, symbole du vrai sang de nos sœurs qui coule en Russie et que la « Manif Pour Tous » et ses soutiens voudraient à nouveau voir couler en France.

Act Up-Paris condamne la politique discriminatoire du gouvernement russe et l'homophobie de la « Manif Pour Tous » qui la soutient et réclame publiquement que les mêmes mesures soient appliquées en France.

Ce discours est criminel, Act Up-Paris refuse que soit légitimée la haine homophobe que ces organisations réactionnaires déversent dans l'espace public. »

Pour conclure

Le collectif la Manif pour Tous s'indigne d'un acte qui est plus dans le registre de la farce de potaches ou de carabins que dans celui de la violence ou de la haine, lesquelles font parties de l'idéologie du collectif dirigé par Ludovine de la Rochère.

Vous lirez peut-être aussi...

Et quelques articles sur le quotidien des LGBT en Russie...

L'article à ne pas lire...

Le dimanche «sanglant» de Ludovine de la Rochère