Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Kiosque aux Canards

Le Kiosque aux Canards

Menu
Épidémies, pandémies ; c’était mieux «avant» ? Ben non ; retour sur 100 années d'épidémies

Épidémies, pandémies ; c’était mieux «avant» ? Ben non ; retour sur 100 années d'épidémies

Vidéos et liens.

Alors que nous vivons une pandémie - qui n’est ni la première, ni la dernière -  ; les pseudos bien-pensants nous expliquent qu’avant, cela ne se  serait pas passé ainsi. Sauf que l’histoire, la vraie, nous explique le contraire. Et c’est pire. 

Pour la première fois depuis plus de cent ans, une épidémie est gérée en tenant compte de l’humain et la France - son président et son premier ministre - sont les premiers dirigeants français à prendre leurs responsabilités et à se bouger le cul.

Retour sur les pandémies depuis 1918.

Les épidémies et pandémies depuis 100 ans en France

Septembre 1918 – avril 1919 : la grippe espagnole est considérée comme la plus mortelle de l’histoire dans un laps de temps aussi court, elle a fait un milliard de malades dont 40 millions de morts. Son surnom vient du fait que seule l’Espagne, pays neutre durant la Première Guerre mondiale, ne censurait pas les nouvelles touchant l’épidémie qui ravageait de nombreux pays belligérants. 

Provenant de Chine en 1918, le virus (H1N1) gagne ensuite les Etats-Unis, puis se propage à travers l’Europe, pour contaminer le monde entier, notamment par le truchement des colonies. Le poète français Guillaume Apollinaire, le peintre autrichien Egon Schiele ou le président du Brésil, Rodrigues Alves, figurent parmi les victimes de cette grippe.

 

La grippe asiatique des années 50 et la grippe de Hong-Kong des années 60

1er juin 1956 : apparition de la grippe asiatique. Un nouveau virus grippal apparaît au Japon et se répand en Asie. Cette pandémie, qui a frappé en deux vagues virulentes, est à l’origine de la mort d’environ 4 millions de personnes. Le virus (H2N2) est d’abord apparu dans une province méridionale de la Chine, en février 1957.  Il a fallu plusieurs mois avant qu’il n’atteigne l’Amérique (70.000 morts aux Etats-Unis) et l’Europe.

1968–1970: la grippe de Hong-Kong. le virus H3N2 se déclare à Hong-Kong et fait le tour du monde entre l’été 1968 et le printemps 1970, tuant entre 1 et 2 millions de personnes. La grippe évolue une fois de plus pour se transformer en pandémie meurtrière. Le virus en question est appelé H3N2.   Provenant de Hongkong, il traverse d’abord l’Asie puis, fin 68, les Etats-Unis et déferle sur l’Europe fin 69.

1969 : la fièvre de Lassa doit son nom à la ville du Nigeria où il a été isolé pour la première fois en 1969 chez une infirmière tombée malade après avoir prodigué des soins. La fièvre de Lassa est endémique au Nigeria, en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone, où des flambées épidémiques surviennent régulièrement

Les années 80 et le VIH

20 mai 1983 : le virus VIH est identifié. L’équipe de l’unité d’oncologie virale de l’Institut Pasteur, dirigée par le professeur Luc Montagnier, identifie pour la première fois le virus responsable du sida. Il s’agit du VIH1, rétrovirus présent partout dans le monde. 

C’est ce qui le différencie de l’autre souche du virus, le VIH2, qu’ils découvriront en 1986, et qui se rencontre essentiellement en Afrique. Le nom du virus, VIH, signifie "virus de l’immunodéficience humaine". Depuis le début de l’épidémie environ 78 millions de personnes ont été infectées par le VIH et 39 millions de personnes sont décédées de maladies liées au sida.

2000 ; le SRAS

16 novembre 2002: apparition du SRAS. Le premier cas connu de Syndrome respiratoire aigu (SRAS) ou pneumonie atypique se déclare dans la région de Guangdong. Au cours du mois de février 2003, la maladie se répandra hors des frontières chinoises, par l’intermédiaire de touristes et d’hommes d’affaire en voyage.

15 mars 2003 : l’OMS lance une alerte mondiale sur le SRAS. Celle-ci vise à prévenir les voyageurs de la gravité et des risques de la maladie, qu’on a vu se développer à Taiwan, au Viêt Nam, à Singapour et au Canada. Endiguée en juillet 2003, l’épidémie fera en tout plus de 800 morts dans le monde sur un total de 8000 cas

L’épidémie H1N1

2009–2010 : épidémie H1N1.  Au 3 décembre 2009, on recense près de 25 millions de cas confirmés et de l’ordre de 10 000 morts et en 2010, le bilan est en dessous des 20 000 morts.

2009–2010 : une épidémie de méningite bactérienne apparaît sur la côte ouest de l’Afrique en janvier 2009. Un total de 14 pays ont été touchés dont le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Nigeria. Un total global en février 2010 fait état de 78 416 cas suspects dont 4 053 mortels

Le virus Ébola

2014 : l’épidémie d’Ebola, est une maladie virale apparue en 1976 qui a fait près de 1 000 morts depuis le début de l’année, est "la plus importante et la plus sévère" en quatre décennies, a souligné dans une conférence de presse le Dr Maragaret Chan, la directrice générale de l’OMS

Sans oublier la variole : avec plus de 300 millions de morts, c’est l’épidémie qui a tué le plus de personnes. Elle est apparue en 10000 avant JC et a été éradiquée le 26 octobre 1977

Et la rougeole: avec 200 millions de morts, elle atteint essentiellement les enfants à partir de l’âge de 5–6 mois. Elle est apparue au 7ème siècle avant JC et a été neutralisée dans les années 1960.