Vidéo.

Dans la tourmente, certes, mais avec le sens de l'humour. Empêtré dans l'affaire Bygmalion et obligé de démissionner de la présidence de l'UMP, Jean-François Copé, le député-maire de Meaux (Seine-et-Marne), s'est prêté au jeu de l'humoriste Raphaël Mezrahi en lançant "la 3e nuit de la déprime". Un événement organisé le 9 février aux Folies Bergères à Paris.

 

Jean-François Copé ouvre «la 3e nuit de la déprime»
Retour à l'accueil