Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Kiosque aux Canards

Le Kiosque aux Canards

Menu
Aujourd’hui, c’est la Sainte Boutin sur la page de “La Contre Manif pour tous”

Aujourd’hui, c’est la Sainte Boutin sur la page de “La Contre Manif pour tous”

Dimanche soir dernier est née une nouvelle page sur Facebook ; “La Contre Manif pour tous”. Moins de 72 heures après, la page compte près de 12 000 “fans”, avec des échanges libres et fournis sur des thèmes traités avec humour, avec enthousiasme aussi ; ce n’est pas parce que, de l’autre côté, ce sont des pisses-froid, qu’il faut impérativement les copier.

Ainsi, en cette 36e jour de l'année du calendrier grégorien ; c’est la Saint Boutin sur la page de “La Contre Manif pour tous”.

Christine Boutin ; la continuité dans l’immobilisme

On passera sur le cv politique de m’dame Boutin, y compris sur son discours de 5h25 à l’Assemblée nationale contre le PACS, en 1998. Par contre, on va rester un petit moment sur son activité principale annexe, celle de “Consulteur” du Pontificium Consilium pro Familia - le Conseil pour la Famille - qui remplaça en 1981 le “Comité pour la Famille” créé par le pape Paul VI en 1973.

18 cardinaux ainsi que 7 archevêques et évêques constituent le « Comité de présidence », et 20 couples mariés de toutes les parties du monde sont membres du conseil. Ils sont assistés dans leur tâche par 40 « consulteurs » et un personnel de 15 « officiels ». Le conseil est présidé par un cardinal et le secrétaire est un évêque -.

Le but du “bidule” a été définie par la constitution apostolique Pastor Bonus, publiée en 1988. La commission est chargée de stimuler, promouvoir et coordonner les actions et études des différentes œuvres catholiques portant sur les domaines de la famille. Leurs sujets d’études vont du “le vade-mecum pour les confesseurs sur certains sujets de morale liés à la vie conjugale” au “Lexique des termes ambigus et controversés sur la Famille, la Vie et les Questions éthiques”.

Je vous laisse deviner quels sont ces “termes ambigus et controversés”...

Les copines et les copains de Christine Boutin

On trouve, dans la liste des “Consulteurs” du Pontificium Consilium pro Familia une autre française ; Angela De MALHERBE, présidente du «CEPP-Teen Star France ». Madame la comtesse - elle l’est - a été mise en lumière lors d’un reportage d’Envoyé spécial, le 16 novembre 1995, dont le thème était “Les croisés de l'ordre moral“. Vous pouvez visualiser l’intégralité du reportage à la fin de ce billet ; ça fait peur.

Cette association, Teen Star, vient des USA. Elle a été créé par le Dr. Hanna Klaus,Professeur Associé de Gynécologie et Obstétrique à George Washington University aux U.S.A. Pour faire vite et clair, cette association promulgue un “dogme” simple : pas besoin ni de contraception, ni d’avortement si les jeunes filles attendent de “vivre une relation sexuelle dans un engagement fidèle et durable”, elles n’ont pas besoin d’ “apports extérieurs” pour palier aux risques d’une grossesses non souhaitée. Bref ; l’abstinence...

En France, madame la comtesse Angela de Malherbe est l’une des créatrice de la tendance “pro life” qui met en place des opérations commandos contre les cliniques et les hôpitaux pratiquants l’IVG.

D’une manière plus générale, Md’ame Boutin s’est faite remarquer lorsqu’elle était ministre du Logement dans les premiers et seconds gouvernement Fillon en appelant dans son cabinet un nombre important de ses amis proches de la mouvance “catho conservatrice”. Ainsi, en décembre 2007, son directeur de cabinet Jean-Paul Bolufer, réputé pour ses prises de position contre l'avortement et l'homosexualité, doit démissionner après que le journal Le Canard enchaîné révèle qu'il louait un appartement de standing à Paris de 190 m2 pour un montant équivalent à celui du loyer d'un logement HLM (6,30 euros/m2)

Que devient l’ex-ministre Christine boutin ?

Dans une interview accordée en fin de mandat de Nicolas Sarkozy, Christine Boutin reconnaîtra sur un chat du site Rue89, en septembre 2011, avoir négocié son retrait en échange de deux promesses du président de la République : ne légiférer ni sur le mariage homosexuel, ni sur l'euthanasie. Elle déclare à propos de Sarkozy : « Non il ne m'avait pas promis un poste, il m'avait promis qu'il n'y aurait pas d'euthanasie et de mariage homosexuel. Donc voilà. Mais c'est tout, j'ai eu un poste de ministre, très bien, je suis très heureuse d'avoir eu cette responsabilité, que je ne souhaite absolument pas avoir maintenant ».

Le 9 juillet 2013, elle annonce sa démission de la présidence du PCD. Charles-Henri Jamin lui succède comme président par intérim. Le parti précise que « tout en restant adhérente du PCD », elle « ne quitte pas la politique pour autant et continuer[a] son combat », ce geste de démission s’expliquant par l’investissement prochain de Christine Boutin dans « un projet européen assez vaste autour de la défense de la famille et des valeurs morales ». Elle annonce le 26 septembre qu'elle sera elle-même candidate sous le label « Force-vie », lequel présentera une liste dans chacune des circonscriptions.

Bonne fête sur la page de La Contre Manif pour Tous, m’dame Boutin...

Aujourd’hui, c’est la Sainte Boutin sur la page de “La Contre Manif pour tous”