Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Kiosque aux Canards

Le Kiosque aux Canards

Menu
Stoppons les aides publiques aux casseurs de l’écotaxe

Stoppons les aides publiques aux casseurs de l’écotaxe

Alors que l’économie va mieux depuis trois mois - donc quatre mois seulement après le vote du premier budget de l’actuelle majorité - des têtes de sconses, les poches pleines de l’aide communautaire issue de nos impôts, manifestent violemment et n’hésitent pas à casser les portiques liés à l’écotaxe et des radars fixes.

Ils s’en tapent vu que c’est nous, simples citoyennes et citoyens qui payons pour eux, depuis des dizaines d’années, les aides qui leur permettent de maintenir leurs entreprises en état de fonctionnement.

Une solution pour rentrer dans nos tunes ? Ben oui ; que ces débiles ne touchent plus aucune aide étatique, puisqu’ils refusent de s’appliquer à eux-mêmes les règles républicaines.

Un gloubiboulga imbouffable

Les benêts rouges sont issus de tout et de n’importe quoi ; entre ultra gauche, syndicat paysan validant la pollution bretonne, UMPistes en mal de reconnaissance et de combat, putes en manteau de fourrure sur les Champs-Élysées et adeptes de la lutte contre le mariage pour tous ; bref : un harmonieux mélanges de gnous passéistes et de sconses “tout pour ma gueule”.

Que ne les a t”on entendu lorsque les impôts de la PAC nous coûtait, à nous, du pognon ! Les taxes étaient les mêmes, sauf qu’alors c’est eux qui en profitaient.

D’ailleurs, sous l’ancien gouvernement, responsable de la moitié des hausses d‘impôts, ces mêmes guignols étaient étrangement silencieux. Pour celles et pour ceux dont la mémoire flancheraient, lire le détails des 202 nouvelles taxes instaurées par les UMPistes : http://investisseurpro.com/impots-sous-sarkozy/ comparées aux dix nouvelles du gouvernement Hollande : http://investisseurpro.com/impots-sous-hollande/

Ceux qui voulaient ôter les allocations familiales aux “racailles”

D’ailleurs, cette idée vient de leur “camp”. Souvenez vous que ce sont ces mêmes familles politiques qui proposaient de supprimer l’aide de l’État aux ménages ayant un délinquant - un casseur - en leurs seins. Et bien prenons les au mot, et supprimons leur les différentes aides que nos impôts contribuent à leur offrir. Nous verrons ainsi si ces donneurs de leçons s’en sortent sans aller pleurer auprès de la collectivité, cette même collectivité qu’ils bafouent allègrement.

Que ces racailles en 4x4 de luxe et en manteau de fourrure aillent, pour une fois, bosser sans l’aide de nos impôts. Ils verront ainsi ce que le vrai boulot veut dire.

La reprise en main de l'écotaxe par l'actuel gouvernement

Le 6 mai 2012, un décret, imputable à la précédente majorité, et relatif au Mécanisme de répercussion de cette taxe est publié. Le système qu'il instaure est complexe et inapplicable puisqu'il vise une répercussion «au réel» de la taxe payée par le transporteur à chaque trajet.

Ce décret a rencontré l'hostilité de tous les transporteurs et chargeurs.

La loi du ministre des Transports Frédéric Cuvillier, votée le 28 mai 2013, permet un dispositif plus simple et plus réaliste que celui prévu dans le décret de 2012.

Elle prévoit également deux exemptions : l'exonération pour la collecte de lait par camion citerne dans les fermes, et une réduction plus importante pour les régions périphériques, par exemple 50% pour la région Bretagne.

En février 2013, suite à un retard pris par Ecomouv, le gouvernement reporte l'entrée en vigueur de la taxe au 1er octobre 2013. Le dispositif est alors testé sur le territoire, et en octobre 2013, tous les défauts ont été corrigés, permettant l'entrée en vigueur de l'écotaxe au 1er janvier 2014.

Pour Stéphane Le Foll, en Bretagne, région rencontrant des difficultés économiques particulières, l'écotaxe a cristallisé les mécontentements. C'est pourquoi le Premier ministre a décidé la suspension de l'écotaxe, afin de rendre possible un dialogue nouveau.

Comme quoi, on sait dans quel camp se trouve la responsabilité et le dialogue ; Stoppons les aides publiques aux casseurs de l’écotaxe et laissons les se démerder.

Vous lirez peut-être aussi...

Stoppons les aides publiques aux casseurs de l’écotaxe