Manou Bouzid, correspondante du Kiosque aux Canards, manifestait lors des obsèques de Mohamed Brahmi.

Ils ont endeuillé notre fête de la république ; ils nous ont gazé, matraqué, mais leurs réactions démesurées face à un rassemblement pacifique, nous a donné des ailes, car ils viennent de prouver qu’ils ont peur de nous.

Un cortège militant pour les obsèques de Mohamed Brahmi

Tout le long du cortège funèbre, la foule criait sa haine envers Nahda et Ghanoucchi, qu’elle a traité d’assassin. Le ton était donné, les forces de police ont détourné le cortège afin qu’il ne passe pas à proximité du domicile du gourou, mais les cris de la foule lui sont quand même parvenus.

Après les obsèques de feu le député Mohamed Brahmi qui a été tué par balles - 14...- devant chez lui, des obsèques grandioses menées et escortées par l’armée, la foule s’est dirigée vers Le Bardot afin de se rassembler devant l’assemblée constituHonte pour exiger sa dissolution. Mais un véritable traquenard attendait les manifestants, qui se retrouvèrent pris en tenaille par des policiers qui les encerclèrent pour leur lancer des gaz lacrymogènes !

L’armée protège les manifestants

Bien sur ils profitèrent de l’affolement pour pouvoir s’adonner à leur passion ; le matraquage de citoyens. Mais il ne faut pas se tromper, notre police est quand même républicaine, ce que nous avons vu devant l’Anc, c’est le corps de police parallèle crée de toute pièce par Nahda et soutenus par les LPR ; leur fameuse milice.

Comme les forces obscures n’étaient pas certaines de compter sur la loyauté de la police envers elle, ils en ont crée une parallèle qui leur appartient. Et comme ils ne pouvaient également pas compter sur la loyauté de l’armée envers eux, ils l’ont décapité.

Et ils avaient raisons de se méfier, plusieurs policiers se sont réfugiés des lacrymogènes aux côtés des manifestants, et l’armée est arrivée, a renvoyé les policiers à leur QG, elle s’est positionnée autour de l’ANC, et a protégé le rassemblement.

Les députés gèlent leurs fonctions et évitent le remplacement

Hier soir, à l’Hôtel Africa, quarante deux députés ont donné une conférence de presse où ils ont annoncé qu’ils gelaient leurs fonctions au sein de l’ANC. Aujourd’hui, ils sont cinquante trois. Plus que vingt et l’assemblée et le gouvernement seront dissout automatiquement car ils auront atteints les 33% nécessaire pour cela.

Nahda comptait sur des démissions afin de remplacer aussitôt les sièges vacants, mais l’opposition a été plus rusée, en évitant les démissions ; ainsi, Nahda ne peut remplacer ces sièges ! (Ndlr : à la publication de ce billet, il manque seulement trois députés pour atteindre le 33%)

Le Ministre de l’intérieur en personne vient de donner l’autorisation de ce rassemblement, ce qui équivaut à encourager le peuple à y participer sous entendant « allez y vous n’avez rien à craindre de la police, la vrai ».

Les jours et même les heures de ce gouvernement illégitime, sont désormais comptés, ils ont enterré Chokri Belaid et Mohamed Brahmi, le peuple va enterrer les ambitions de Nhada. Thaya Tounes !

Vous lirez peut-être aussi…

“Ils nous ont matraqués”
Retour à l'accueil