Va fêter ta mère !

C’est aujourd’hui la fête des mères. Alors moutons que nous sommes, on va la fêter, ta mère. Même si elle t’a foutu des taloches dans ta tronche toute ton enfance, même si elle t’a raconté bobard sur bobard, même si elle t’a pris pour son jouet. Ben il est de bon ton que de penser qu’il faut l’honorer, alors, Le Kiosque aux Canards a décidé, cette année, de le faire, comme il se doit.

La fête des mères ; c’est chiant

Déjà, un truc à faire pour se rendre compte combien ça l’est, chiant : va donc taper “fête des mères” sur ton moteur de recherche préféré et tu te rends immédiatement compte que les premières page sont l’apologie du claquage de pognon en tout genre ; que des liens vers des sites marchands. Genre comme si, pour fêter ta mère, fallait lui filer un cadeau pour lui montrer qu’elle est... Ta mère.

Mais bon ; je dois avoir l’esprit un peu étrange, puisque quand j’entends parler de la fête de la Saint-Valentin, je pense immédiatement au massacre ayant eu lieu le 14 février 1929 à Chicago, entre le South Side, dirigé par le fameux Al Capone, l’italien, et le North Side, commandé par Bugs Moran, l’irlandais, au lieu de filer un bouquet de fleurs à mon mec, ou de lui proposer un resto de sushis.

Mais peut être que le poisson cru, achevé à la machette et découpé au couteau me fait songer à... Ma mère !

La fête des mères, c’est Vichy ?

Ben non ! Malgré la croyance populaire largement ancrée ; l’invention de la fête des mères n’est pas une des avancées sociétales du merveilleux gouvernement fasciste de Vichy, grande passion des anti mariages pour tous que sont les mononeurones de l’Oeuvre Française. Pétain a juste utilisé une date déjà dédiée aux mamans pour mettre en place sa fête. D’ailleurs, il n’avait pas le temps de concevoir un tel bidule, employé qu’il était à cogiter le meilleur moyen de rafler et de vendre nos juifs aux occupants. C’est étrange, non ? Celles et ceux qui se disent nationalistes ont de tout temps été des traitres à leur pays. A l’aube des élections municipales pour lesquels nos nationalistes modernes fourbissent leurs programmes, c’est à cogiter de plus près.

Un peu d'histoire...

La fête des mères a une origine lointaine. Les premières traces de célébration en l'honneur des mères sont présentes dans la Grèce antique lors des cérémonies printanières en l'honneur de Rhéa (ou Cybèle), la Grande Mère des dieux et notamment mère de Zeus. Ce culte était célébré dans toute l'Asie Mineure. Une fête religieuse romaine célébrait les matrones le 1er mars, lors des Matronalia (« matronales »).

Et en France?

C'est dans le village d'Artas que l'on trouve en France le "berceau de la Fête des Mères". Le 10 juin 1906 y a lieu une cérémonie en l'honneur des mères de familles nombreuses.

En 1918, la ville de Lyon célèbre la journée des Mères en hommage aux mères et aux épouses qui ont perdu leurs fils et leur mari pendant la Première Guerre mondiale.

En 1920, est élaborée une fête des Mères de familles nombreuses.

En 1929, le gouvernement officialise une journée des Mères, dans le cadre de la politique nataliste encouragée par la République.

C'est enfin en 1941 que le régime de Vichy inscrit la Fête des Mères au calendrier.

Fêter ma mère? Si je veux!

Et bien non... Vous pensiez vous en tirer comme ça... Vincent Auriol a eu la bonne idée de légiférer dessus! La loi du 24 mai 1950 dispose que « la République française rend officiellement hommage chaque année aux mères françaises au cours d'une journée consacrée à la célébration de la Fête des mères. »

Histoire d'en remettre une couche, et rappeler aux mouflets qu'ils ne peuvent pas se défiler comme ça, l'organisation de la Fête des Mères a été assignée au ministre chargé de la Famille à partir de 2004.

Alors on fait quoi pour la Fête des Mères?

Vous voulez vous la jouer nostalgie? Rien ne vaut un bon vieux collier de nouilles!

Ou alors vous voulez montrer à votre mère qu'elle n'est pas la seule marâtre sur terre et vous lui offrez Serial Mother, le livre de Jessica Cymerman aux éditions Stock.

Va fêter ta mère !
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog