Une politique prioritaire : l’emploi

La lutte contre le chômage apparaît plus que jamais comme la priorité des priorités pour les Français, 79% d'entre eux la considérant comme "tout à fait prioritaire", loin devant la réduction de la dette publique, selon un sondage Ifop pour Dimanche Ouest-France.

L’emploi est l’urgence

En septembre, la lutte contre le chômage n'était jugée prioritaire que par 70% des sondés. En août 2011, le taux s'élevait à 59%. Elle est aujourd'hui en tête des priorités quelle que soient les sympathies politiques des personnes interrogées, relève l'institut.

Les dettes ne sont plus prioritaires

A l'inverse, si près de neuf personnes interrogées sur dix expriment leur inquiétude à l'égard du déficit public et de la dette de l'Etat (87%), la réduction de la dette publique n'est plus jugée prioritaire que par 48% des sondés, contre 51% en septembre et 57% en février 2012.

La sécurité “seulement” en quatrième position

La santé arrive au deuxième rang des priorités du panel (58%, inchangé), suivie de la lutte contre la délinquance (54%, -3 points) et de l'éducation (53%, inchangé). La protection de l'environnement n'est en revanche jugée prioritaire que par 29% des sondés (inchangé).

Chômage en hausse depuis 22 mois consécutif

La France a enregistré en février un 22e mois consécutif de hausse du chômage, avec 3.187.700 inscrits sans activité en métropole, frisant le record de janvier 1997 (3,195 millions).

Sondage réalisé du 3 au 6 avril auprès d'un échantillon de 1.505 personnes "représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus", interrogé par internet, selon la méthode des quotas.

L’immigration, la sortie de l’euro, passent largement à la trappe, n’étant plus considérés par les Français à mettre dans les mesures prioritaires ou, plus simplement, jugé comme n’étant pas des sujets adaptés à la réalité. Tant mieux, cela prouve que ça bouge dans les consciences.

Une politique prioritaire : l’emploi
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog