Un site qui permet d’adopter un cardinal

Comme on pouvait s’y attendre, les bookmakers sont à donf sur les pronostiques de l’élection du nouveau pape. Des petits malins ont même créé un Monopoly du Vatican. Mieux ; il est possible prier, sur un site web allemand, pour son cardinal préféré.

Une manne financière pour les bookmakers

Le cardinal italien Angelo Scola, par exemple, a les faveurs des pronostics : il est à 11 contre 4 pour le bookmaker William Hill et à 3 contre 1 chez Paddy Power, de sorte qu'une mise sur son nom ne rapporterait pas beaucoup d'argent. Le deuxième sur la liste des bookmakers est le Ghanéen Peter Turkson, qui deviendrait en cas de victoire le premier pape noir de l'histoire. Il est donné par les deux bookmakers à 7 contre 2, selon le site de paris en ligne oddschecker.com. Ainsi, ce seront - sans doute - 12 millions d’euros d’échangés sur les noms des cardinaux “papabili”.

Un jeu de société conçu par un américain

un professeur américain de religion a créé un jeu de société, "Vatican : trouve le secret pour devenir pape". Dans cette sorte de Monopoly, un joueur "cardinal" gagne des points quand il s'oppose au mariage homosexuel, en perd quand il contredit le pape et gagne des bonus en convertissant au catholicisme un groupe d'extrémistes musulmans qui l'ont enlevé. Mais les vrais fidèles vont certainement préférer un nouveau site allemand auquel le Vatican a apporté vendredi sa bénédiction.

Le site “Adopte un cardinal” permet de prier pour... un cardinal

Ce site, "Adopte un cardinal", permet de prier pour un cardinal choisi de façon aléatoire par ordinateur à l'approche du conclave. "Les cardinaux ont été informés de l'existence de ce site. Beaucoup de gens se sont inscrits", a déclaré le porte-parole du Vatican, lors de son point de presse quotidien. "Il y a un mouvement de prière avec l'aide du site web", s'est félicité le père Federico Lombardi.

Selon le site,lien en fin d'article, plus de 350 000 personnes se sont inscrites. Il suffit d'inscrire son nom et une adresse mail, et d'un clic, l'internaute reçoit le nom du cardinal qui a été sélectionné pour lui. "Les cardinaux ont besoin qu'on prie pour eux", a expliqué Ulli Heckl, une Allemande de 37 ans, l'une des créatrices du site, membre de Youth 2000, un mouvement catholique international qui soutient cette initiative.

En espérant que le “hasard” ne nous balance pas un cardinal ayant soutenu, protégé, voir même pratiqué, l’un des nombreux ecclésiastiques mis en cause dans une affaire de pédophilie ; les catholiques ayant pris l’habitude de se pardonner à eux-même ce qu’ils fustigent chez d’autres.

Un site qui permet d’adopter un cardinal
Un site qui permet d’adopter un cardinal
Un site qui permet d’adopter un cardinal
Un site qui permet d’adopter un cardinal
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog