Les derniers chiffres publiés par l'ARCEP, Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,couplées au communiqué de presse de la Commission européenne du 6 août, concernant les forfaits de téléphonie mobile sont édifiants.

La voix ne coûterait plus rien aux opérateurs mobiles

Le présent et l'avenir, la vache à lait des opérateurs de téléphonie mobile est la transmission de données (data), c'est à dire avec le développement de la 3G et la croissance future des réseaux 4G, les transferts via Internet de vos photos, vidéos, échanges réseaux sociaux, consultation et achats en ligne pour exemple. Vous avez tous remarqués que selon les opérateurs et/ou les forfaits le package de données proposé est variable de quelques gigaoctets à plusieurs dizaines de gigas, prix du forfait proportionnel aux gigaoctets accordés de base par votre contrat. Dans ces conditions, et comme on s'en doute, le développement des échanges de données est réellement le hot-spot financier de nos chers opérateurs. Et qui leur permet d'augmenter leurs profits, les malheureux utilisateurs de téléphone juste pour téléphoner. Cela n'est pas sans rappeler la forte croissance de France Télécom/Itinéris devenu Orange, qui grâce à nos impôts pendant des dizaines d'années à développé son réseau pour ensuite proposer des forfaits mobiles à des tarifs exorbitants avant que la concurrence ne s'en mêle. Enfin concurrence arrangée entre SFR au départ puis avec Bouygues ensuite. L'arrivée de Free Mobile sur le marché a un peu changé la donne.
Je me rappelle du temps où, chez Itinéris au début des années 2000, mon forfait illimité me coûtait 90 euros par mois !
Aujourd'hui, on a la preuve que la voix via mobile ne coûte rien aux opérateurs. Que le coût réel d'un SMS est d'environ 0,000001114 €. Alors un forfait à 2 euros avec 200 SMS, cela reste de l'arnaque, vous pourriez avec cette somme envoyer par mois virtuellement plus d'un million de SMS.

Selon le communiqué de presse de la Commission européenne du 6 août 2013, le prix des appels téléphoniques varierait de 774% entre les pays membres de l'Union européenne. Ainsi, alors que le prix moyen en France est estimé à 9,1 centimes, il n'est que de 1,9 centimes en Lituanie. Le prix des installations restant le même quel que soit le pays, la Commission souhaite une harmonisation des tarifs au niveau européen. Mais comme les installations pour la voix sont largement amorties depuis les années 90, le coût d'un appel téléphonique serait proche de zéro pour les opérateurs.

Un choix de consommation

Qui n'a pas pas un vieux téléphone mobile, sans appareil photo, ni accès Internet, mais avec les quelques touches essentielles à joindre son correspondant ? Tout le monde à part les geeks addicts. Donc pas besoin de payer pour une pseudo-location-vente de mobile, on glisse la carte SIM et le tour est joué. Dans le principe, on achète sa carte SIM et l'attribution de son numéro et on accède au réseau mobile. Une fois la carte achetée, vous téléphonerez en toute liberté et en toute gratuité. Ce système permettra aussi un vaste réseau de recyclage de nos anciens téléphones pour une cause sociale et utile. Utile pour le citoyen et bénéfique pour l'environnement. Car il faut savoir que obsolescence programmée des téléphones anciennes générations (5 à 10 ans) est beaucoup plus longue que celles de nos smartphones actuels (2 à 3 ans pour ceux-ci).

Pour tous ceux, pour qui téléphoner est plus important que de surfer sur quelques pouces carrés, une solution quasi-gratuite pourrait exister, mais là nos politiques ont un rôle à jouer, les associations de consommateurs aussi.
Faire plier les opérateurs téléphoniques, pour admettre qu'il peuvent offrir la gratuité est une démarche tout à fait réaliste, économiquement, politiquement et socialement.
Le forfait gratuit pour 2 heures de communication dès demain ! En effet, l'ARCEP nous dévoile que la durée mensuelle moyenne de communication n'excède pas 2h51.

Le rapport de la Commission européenne :
Le prix des appels téléphoniques varie de 774 % entre pays de l'UE-Référence: IP/13/767 Date : 06/08/2013

L'ARCEP :
Le site officiel

Un forfait mobile à 0€, c'est possible ?
Retour à l'accueil