L’UMP, en manque de candidat, passera des petites annonces pour les municipales 2014

Jean-François Copé est en manque de candidats pour les prochaine législatives. Qu’à cela ne tienne, les petites annonces de la presse locale vont lui permettre de draguer des candidats UMPistes éventuels, lui permettant de présenter une liste UMPiste dans chaque ville. Normal ; quand on manque d’idées et que le bilan de son parti - au pouvoir durant dix ans - est si médiocre, il ne reste plus que les castings.

 

L’UMP, Copé, les petites annonces...

A Agen, Jean-François Copé  a lancé un “bidule” aux quelques 500 personnes venues l’écouter ; pour cause de manque de candidats, l’UMP va passer des petites annonces dans la presse locale française pour recruter des candidats aux municipales de 2012. On me dit qu'il n'y pas plus de candidats" pour constituer les listes de conseillers municipaux, a lancé le président de l'UMP, "alors, je vais demander aux secrétaires départementaux de passer des petites annonces. Dans toutes les villes, on mettra des avis de recrutement", continua t’il.

"J'invite celles et ceux qui veulent exprimer leur mécontentement, leur indignation envers la politique du gouvernement à nous rejoindre. Nous allons reconquérir le coeur des Français village par village, ville par ville"

Pour être candidat, le profil n’est pas compliqué

Il suffit d’être un opposant à la politique du gouvernement. Le boss par intérim de l’UMP précise qu’il veut faire de ce scrutin pourtant local “un coup de semonce pour François Hollande” ; les citoyennes et les citoyens vivant dans les communes apprécieront qu’un parti ne se focalise pas sur les problèmes locaux, les sujets locaux, dans une élection locale ; mais juste comme un palier afin de récupérer quelques élus. 

Mais Copé n’est pas seulement preneur de candidats CDD, il chasse auprès de son copain, le Radical Borloo, afin de palier à l’absence de candidat : "nous discuterons avec nos amis de l'UDI"

Copé et l’UMP veulent-ils recruter des SDF ?

Surprenante fin de discours de Copé ; "Nous allons, dans les permanences de l'UMP, à l'image de ce qui s'est fait à Agen, ouvrir nos permanences à ceux qui souffrent, qui ont été victimes d'un acte de délinquance et dont personne ne s'occupe, qui cherchent un emploi, qui cherchent un logement ou un coup de main pour le soutien scolaire de leurs enfants".

On dirait le discours d’un parti minoritaire qui n’a jamais été “aux affaires” ; comment un responsable peut il parler de “...ceux qui souffrent, qui ont été victimes d'un acte de délinquance et dont personne ne s'occupe...” alors qu’ils viennent de laisser dix ans de présidence de la république et qu’ils parlent, ici, de soucis qui sont réglés par l’Etat, et non pas les collectivités locales... La lutte contre la délinquance, la police, la justice ; c’est bien régalien, non ? Et qu’a t’il fait, notre sauveur des Carpates durant dix années ? 

A se demander si l’UMP n’est pas en roue libre depuis, maintenant, les quelques mois qui les séparent du début de leur descente aux enfers. Mais, avouons-le nous ; vu le merdier dans lequel ils ont laissé la France, ce n’est qu’un juste retour de bâton.

L'UMP tente de draguer partout où elle peut

L'UMP tente de draguer partout où elle peut

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog