Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vos visites

Publié par Bruno

25% de baisse de salaire, c'est normal maintenant. Le travailler plus pour gagner moins est devenu un leitmotiv depuis l'ère Sarkozy. Le pognon aux stars, la poussière, la crasse et la misère aux petites mains qui chaque soir rendent flamboyant et malheureusement « populaire » le guignol cathodique que chaque belle-mère aimerait avoir pour gendre.

Victime d'un système

Sophie Tissier est une de ces trop nombreuses victimes, de l'âpreté du monde du travail et plus spécialement dans ce monde pourri des média et de l'audiovisuel. Les cachets c'est pour des Decaunes, Hanouna, l'usé Jean-Michel Aphatie qui rabache toujours les mêmes questions prévisibles, et la pillule dure à avaler, est pour les intermittents du spectacle, si spectacle il y a. 

Qui accepterait une baisse de 25 % de son salaire ? Même les patrons du CAC 40 font la gueule quand on leur demande un effort a minima. Alors l'intervention de Sophie Tissier, simple promptrice intermittente, pour éviter qu'Hanouna ne se plante dans ses blagues graveleuses et à deux balles, le 30 mai 2013 est justifiée. Depuis, Sophie, a été « blacklistée » de la programmation du groupe Canal+. Le « Touche pas à mon poste », c'est exactement ce que Sophie Tissier a souhaité revendiquer lors de son intervention en direct sur le plateau de l'émission éponyme.

Une page Facebook et une pétition de soutiens

Suite à cette lamentable réaction du groupe Canal+, propriétaire de la chaîne D8 de la TNT, Sophie Tissier a décidé de réagir via la Toile, car elle n'est pas la seule dans cette situation de précarité. Sophie dénonce à nouveau dans sa pétition « la baisse de salaire de 25% imposée du jour au lendemain sans la moindre concertation, par le groupe Canal Plus aux intermittents ». Et de se faire le porte-voix de nombreux intermittents employés non pas directement par Canal, mais par leurs sous-traitants. « Nombreux sont ceux qui subissent ce genre de situation injuste en se taisant, parce que la fragilité même de la condition intermittente les oblige à être dociles et soumis pour pouvoir continuer à être employés ».

La page Facebook de soutiens a déjà recueilli 2 580 adhésions, page qui a été : « créée par des téléspectateurs, a pour objectif de donner des nouvelles de Sophie, de la soutenir et la protéger face à Canal car elle a "cassée la censure" en faisant un hold up de l'antenne. Le risque qu'elle a pris ne doit pas être vain, mais devenir un espoir et un symbole pour tous les intermittents et précaires qui subissent les politiques salariales inhumaines de grands groupes pourtant bénéficiaires. ». Quant à la pétition mise en ligne, celle-ci a recueillie près de 5 000 signatures (dont celle de votre serviteur, rédacteur de ce papier).

Au passage, pour les abonnés de Canal+, demandez une réduction de 25% sur votre abonnement en solidarité avec Sophie, vous verrez si l'ascenceur marche dans les deux sens.

Le Canard s'associe aux justes revendications des intermitents et à ce combat mené par Sophie contre une chaîne payante qui se veut populaire et familiale. Raté les gars de Canal pour la popularité et en parlant de famille, Sophie qui est une jeune mère de famille se sent aujourd'hui abandonnée par l'animateur et ses commanditaires !

D8 et le groupe Canal+ font la sourde oreille

Sera-t-elle réintégrée? Pour le moment, D8 fait la sourde oreille. « Le groupe Canal+ ne fait pas de commentaire sur les cas individuels », a déclaré la chaine aux Inrocks.
Cyril Hanouna, lui, se dégage de toute responsabilité dans les colonnes de TV Mag sous couvert d'humilité: « Je ne l'ai pas du tout abandonnée. J'ai fais ce que j'ai pu, à mon niveau ». Pour l'animateur vedette de D8, « elle a fait les choses à l'envers. Dans cette affaire, il y a une rupture de confiance. ».
Au fait Hanouna, c'est tous les jours que tu fais les choses à l'envers dans ton émission de zéro neurones et pour ce que tu as pu faire à ton niveau cela nous renseigne sur tes limites.

Video

D8 Sophie sur le plateau de
Touche pas à mon poste

Le coup de gueule de Sophie Tissier

Le 30 mai dernier, une opératrice prompteur de D8, Sophie Tissier, poussait un coup de gueule en pleine émission de Cyril Hanouna contre les baisses de salaire des intermittents. Trois mois et demi plus tard, le Canard suit l'affaire

On en parle sur Twitter

...et sur la page Facebook de soutiens à Sophie

Sophie Tissier, victime du «Banal+ de D8»

Commenter cet article