Remboursement du sevrage anti-tabac ?

Dans leur rapport parlementaire présenté hier, deux députés, le Pr Jean-Louis Touraine (PS) et le Dr Denis Jacquat (UMP) déclarent la guerre au tabac avec quinze propositions.

Le tabac, c’est pas bon...

73 000 morts par an, soit environ 200 morts par jour. Ce sont les tristes chiffres du tabac en France. La première cause de mortalité évitable dans notre pays. Pour tenter d'endiguer ce phénomène, deux députés, le Pr Jean-Louis Touraine (PS) et le Dr Denis Jacquat (UMP) viennent de rendre public un rapport parlementaire épinglant sérieusement les politiques menées jusqu'à présent dans la lutte contre le tabagisme. Afin de les améliorer, ce rapport propose 15 mesures anti-tabac toujours plus dissuasives pour les fumeurs.

... Et ça coûte cher...



Parmi les propositions phares des députés, le Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques préconise « à l'avenir, (de) privilégier un relèvement de la fiscalité des produits du tabac en vue d'une augmentation significative des prix, plutôt que plusieurs augmentations de prix régulières et modérées à l'initiative des fabricants ». Encore, le Comité propose « d'accroître la taille des avertissements sanitaires sur les paquets » et d'étudier deux mesures efficaces déjà appliquées dans quelques pays: le principe des « paquets neutres » où les paquets de cigarettes sont uniformisés, sans couleur et logo (mesure en vigueur en Australie depuis fin 2012). Mais aussi, la « vente sous le comptoir » où les linéaires de cigarettes sont cachés des yeux du public.

... Et ça fait chier les non fumeurs...



De plus, le rapport souhaite une généralisation de l’interdiction de fumer à l’ensemble des enceintes sportives, et des lieux fermés et couverts, ainsi qu’aux terrasses n’étant pas totalement en plein air ou séparées des espaces intérieurs.

Enfin, alors que l'interdiction de vente aux moins de 18 ans est très largement contournée en France, les députés voudraient une meilleure communication sur « l'interdiction de vente aux mineurs » et obliger les clients à présenter une pièce d'identité lors de l'achat dans les bureaux de tabac. 

Rembourser intégralement les substituts nicotiniques

Mais le rapport suggère également de rembourser intégralement les substituts nicotiniques. C'est le cas dans d'autres pays, comme la Grande Bertagne, qui enregiste de bons résulats. Cette mesure incitative en faveur des consommateurs doit s'accompagner, selon les parlementaires, de dispositions pour impliquer les généralsites. Un système de rémunération à la performance pourrait être mis en place pour les praticiens qui contribuent activement au sevrage tabagique de leurs patients fumeurs. A comment par les femmes enceintes qui, en France fument près de deux fois plus (17%) que dans les autres pays de l'Europe (10%)

Pour rappel, en 2010, 29,1% de la population âgée de 15 à 75 ans était « fumeur régulier » contre 27% en 2005, ce qui marque « une rupture après plusieurs années de baisse continue » tandis que « les objectifs chiffrés fixés par la loi de santé publique de 2004 sont loin d'être atteints », déplorent les élus. 

Remboursement du sevrage anti-tabac ?
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog