Qatar : la grenouille qui voulait devenir aussi grosse que le boeuf

Un nouveau billet d'humeur de Manou Bouzid, notre correspondante en Tunisie.

Qatar, en ce moment on n’entend parler que de lui, et jamais en bien.

La Princesse Mouzah surnommée la Banane (mouzah voulant dire banane en arabe) reçoit en ce moment un florilège de lettre ouverte.

Malgré sa plastique presque parfaite qui a couté à son mari de quoi faire vivre quelques milliers de familles, ces lettres ouvertes ne sont pas une ode à sa beauté fabriquée par les plus grands chirurgiens plastiques que compte ce monde, mais à son arrogance et à sa bêtise !

Le bon peuple ingrat

Du haut de ses 1,m72 plus ses 10cm de talons, elle toise le peuple tunisien, et le traite d’ingrat qui veut mordre la main qui lui donne à manger !

D’abord en matière de nourriture, le Qatar n’a jamais donné à manger au peuple tunisien, l’aumône n’a jamais été son apanage, mais il a fait bien mieux en donnant aux dirigeants de Nahda et à notre Tartour national, non à manger, mais plutôt de quoi manger le peuple tunisien récalcitrant à leur us de barbares !

De plus les tunisiens ne leur ont jamais rien demandé, bien au contraire, tout ce que demande ce bon vieux peuple de 3000 ans d’histoire, c’est que ces bédouins du golfe qui n’ont que 30 ans de soit disant civilisation fabriqué à coup de pétro dollars, lui foute la paix, et les laisse s’occuper de leur pays comme bon leur semble !

Ce cheikh aux dents aussi acérées que celle d’un vampire, se prend d’envie de diriger le monde ! En cela il nous rappelle la grenouille qui voulait devenir aussi grosse qu’un bœuf . N’oublions pas en passant le sort qu’à subit cette pauvre grenouille trop ambitieuse : elle a éclatée et dans le contexte actuel, c’est vraiment ce que nous souhaitons à ce Cheikh qui n’a pas hésité, rappelons le, à faire un coup d’état contre son propre père pour prendre sa place. Ca c’est la démocratie Made in Qatar !

Le Printemps “français” est quatari

Soutenus dans son élan par les USA et l’Europe, pour qui il sous traite les basses besognes, allant du financement des islamistes pour contrer les révolutions, aux guerres fratricides comme en Lybie ou en Syrie, la grenouille et sa banane, balancent des centaines de millions d’euros pour déstabiliser toutes les démocraties arabes naissantes en essayant de les tuer dans l’œuf !

On retrouve cette grenouille sur tous les fronts, et en plus de se payer la tête des arabes, elle se paye les pieds et l’immobilier des Français !

Al thani, le nom de la grenouille, s’est d’abord offert le club parisien le PSG, qui n’a plus de parisien que le nom, et après s’être offert les printemps arabes, il a acheté le fleuron du luxe parisien crée en 1865 par Jules Jaluzot : Le Printemps, français celui là !

Il investit aux quatre coins du monde sans jamais créer aucun emplois, mais s’appropriant le prestige des autres nations, sa nation n’en ayant aucun !

Il arrive toujours à trouver le maillon faible qui sera prêt à vendre son entreprise, son pays ou son peuple pour quelques millions d’euros, il n’est jamais à court de liquidité, chez lui l’argent pousse dans le sol, et il n’a qu’a se baisser pour ramasser, disons faire baisser les autres, lui ne pouvant pas bouger le petit doigt car se serait un crime de lèse majesté !

Nous avons notre maillon faible

Chez nous les maillons faibles sont Cheikh Juda qui reçoit régulièrement ces millions pour instaurer une société wahhabite tout en n’omettant pas d’alimenter sa tirelire personnelle, et notre Tartour pour défendre l’égo démesuré de la grenouille, contre toutes les attaques verbales des tunisiens à l’encontre de la banane et de son cheikh bien approvisionné sur tout les plans allant de ces 3 femmes, à ces 24 enfants, en passant par ces milliards et même à son gras enveloppant son corps sans aucune décence !

Et notre Tartour qui avant la révolution se vantait d’être un défenseur des droits de l’homme, s’est reconvertit en défenseur exclusif des amphibiens et des fruits exotiques, au détriment de son propre peuple qui n’a somme toute rien à lui offrir allant jusqu’à menacer les tunisiens de représailles pour qui oserait porter atteinte à l’honneur de son roi têtard, encore un peu et on se croirait dans Shrek !

La banane pelée, liftée, botoxée, et remodelée s’est permise un proverbe arabe à l’encontre des tunisiens : « Si tu honores un vaurien, il se révolte » !

Madame la banane, ne nous honorez pas, oubliez nous et oubliez tous les arabes qui aspirent à une réelle démocratie, continuez à modeler votre tête, vos seins et vos fesses et laissez la Tunisie aux tunisiens, vous Madame la banane issue de ces arabes du golfe qui ont été les inventeurs de l’esclavagisme, qui a été abolie par la grâce éminente de notre prophète Mohamed, que les wahabites se sont acharner à déformer le message, pensez à vous couvrir avant de vouloir couvrir les tunisiennes, commencez par vous couvrir vous la banane, vous et l’impudeur de vos déclarations qui tout d’un coup et malgré tous les coups de scalpels, vous ont rendus bien laides !

Qatar : la grenouille qui voulait devenir aussi grosse que le boeuf
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog