Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vos visites

Publié par Yoko Ogawa

Après Lucienne du Petit Journal, la SNCF et le salon du Livre, le pamphlet « Touche pas à mon sexe » vendu sous le manteau, c’est envers la préfecture de police de Paris que la Manif Pour Tous tente de pratiquer ses magouilles.

Un énième dérapage

La manifestation des opposants au mariage pour tous, prévue le 24 mars 2013 sur les Champs Elysées, n’est pas autorisée par la préfecture de police de Paris. Cette interdiction résulte de question de sécurité, notamment à cause du plan Vigipirate. Après maints rappels par le préfet de police, lors de deux réunions organisées de son propre chef, les organisateurs de la Manif Pour Tous ont réitéré leur volonté de se rassembler sur les Champs Elysées. En ce jour, le service de la communication de la préfecture de police de Paris lance un communiqué de presse - voir lien en fin d'article. Elle y renouvelle son refus net et catégorique d’autoriser la Manif pour Tous à se rassembler sur les Champs Elysées le 24 mars 2013.

Ce que la Manif Pour Tous veut faire

Frigide Barjot et ses acolytes veulent faire du 24 mars 2013 une journée mémorable. Ils ont la volonté farouche que leur action entre dans les annales de l’histoire sous la dénomination du « Printemps Français ». Ils étaient convaincus que leur pétition au CESE destinée à noyer la loi Taubira sur la réforme du mariage allait être recevable. Il n’en est rien. Alors Frigide Barjot exige et entend bien faire retentir son courroux. Pour se faire, elle a choisi « la plus belle avenue de France », selon le touriste beauf lambda. La musique de Joe Dassin « les Champs Elysées » a retenti aux oreilles de Frigide Barjot quand elle a dû s’imaginer le déroulement de la journée. La Manif Pour Tous descendant « l’Etoile à la Concorde » au rythme d’un « orchestre à mille cordes ».

Ce que la Manif Pour Tous a raté

Trêve de plaisanterie. La préfecture de police de Paris a été très conciliante avec les organisateurs de la Manif Pour Tous. Il leur a été proposé plusieurs alternatives d’itinéraires afin de concilier liberté d’expression et préservation de l’ordre public. Mais Frigide Barjot n’a pas dû avoir l’habitude dans sa prime jeunesse d’essuyer des refus. Car elle persiste et signe. C’est un gros ratage de la part de la Manif Pour Tous. Combien de petites familles proprettes vont-elles accepter d’embarquer leur marmaille pour descendre les Champs Elysées au risque de recevoir du gaz lacrymogène de CRS ? Combien de jeunes gens élevés dans « les valeurs de bonté judéo-chrétienne » vont accepter d’être menotté par le service d’ordre de la police ? Combien de manifestants éventuels vont accepter la possibilité de se faire embarquer au poste de police, de se retrouver en garde à vue avec des délinquants un peu plus franc du collier que les agneaux fréquentant assidument la messe du dimanche matin ? Il faut être vraiment archi-motivé !

La Manif Pour Tous hors la loi

Dans un précédent article, le Kiosque Aux Canards pointait déjà du doigt l’illégalité dans laquelle se posent depuis un moment la Manif Pour Tous et sa représentante Frigide Barjot. Il est bon de constater qu’ils baignent à présent en plein dedans. À quand les prochaines violations de la loi ? Allons-nous bientôt apprendre que Frigide Barjot a détourné l’argent de son association pour son propre bénéfice ? Vous saurez la suite dans un prochain épisode des « Feux de la Manif Pour Tous ».

Préfecture de police de Paris vs Manif Pour Tous

Commenter cet article