Patrick Buisson plagie dans Le Figaro

L’Express d’aujourd’hui nous passe une info assez cocasse ; Partick Buisson, chantre de l’idéologie d’extrême-droite au service de l’UMP plagie le “Vrai génie du christianisme” écrit par Jean-Louis Harouel - professeur de droit à l’université de Paris II - et publié en 2012.

Une nouvelle technique : l’interview plagiée...

Et l’Express de nous donner un “petit échantillon” :

Chez Harouel, page 187: "Quand l'homme cesse d'être un être de religion, son potentiel de religiosité est destiné à demeurer. Il se trouve disponible pour d'autres investissements."

Chez Buisson, dans Le Figaro Magazine: "Quand l'homme cesse d'être un être de religion, son potentiel de religiosité, son besoin de croire n'en sont pas pour autant amenés à disparaître. Ils se trouvent disponibles pour d'autres investissements."

Chez Harouel, page 212: "Socle d'une extension indéfinie des droits de l'homme, la religion de l'humanité est la religion officielle (...), un système politico-religieux règlementariste, coercitif et répressif."

Chez Buisson, dans Le Figaro Magazine :"...socle de l'extension indéfinie des droits de l'homme, est devenue une religion d'Etat (...) par le biais d'un appareil réglementariste, coercitif et répressif."

On pourrait encore citer nombre de phrases et d'expressions "empruntées" à Jean-Louis Harouel, telles celles sur le "droit pénal religieux, une nouvelle prêtrise judiciaire" ou sur "la religion de l'humanité qui est sortie du retrait du divin."

L’auteur réagit

"Toute la démonstration de monsieur Buisson reprend l'idée centrale du chapitre 10 de mon livre, déclare à L'Express Jean-Louis Harouel. Le titre même de son entretien est emprunté à un passage de la page 219 sur la "religion séculière d'Etat". J'avoue que je suis choqué par ce procédé et que je le trouve indigne."

Quand l’extrême-droite n’a pas d’idée ; elle copie

Surtout lorsqu’il s’agit de se la jouer “sociétal” ; sachant que l'interview pointe pas mal vers l’actualité en développant l’idée religieuse contre le mariage pour tous, il est bien compliqué, pour l’un de ses sbires, de se la raconter “religieux” alors que son parcours a plutôt penché vers une extrême-droite radicale, laïc, révolutionnaire... Minutes, où Buisson sévissait, n’a jamais été considéré comme un journal chrétien, d’ailleurs. Mais à un moment où il est de bon ton de trouver des thèmes pas trop compliqué à comprendre chez les électeurs-mononeurones qui ont remplacé, aujourd’hui, l’électorat traditionnel de cette extrême-droite - plutôt cultivé l’époque - ; Buisson caresse donc dans le sens du poil électoraliste.

Et quoi de plus efficace que de plagier un auteur convaincu lorsque l’on ne l’est pas soi-même.

Patrick Buisson plagie dans Le Figaro
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog