Paris : NKM tente le tout pour le tout

Anne Hidalgo attaque en justice Nathalie Kiosciusko-Morizet. Cette dernière, ayant autant d’idées qu’un gnou en fin de vie, s’est cru autorisée à inventer une condamnation datant, selon elle, de 2012 et qui aurait visé la première adjointe au maire de Paris, candidate aux prochaines municipales comme elle.

Anne Hidalgo consternée par la campagne de NKM

Des primaires devraient avoir lieu au sein de l’UMP pour valider la candidate qui partira au front. Bon, quand on connaît la propension de réussite des primaires dans ce parti, on peut avoir quelques craintes. D’autant que la pré campagne a déjà commencé, et qu’elle est assez pathétique, du moins chez nos UMPistes. Souvenons-nous de cette proposition de mettre en place des “Landolibs” - copie des Vélibs - mais pour balader les naines et les nains des parisiens. Voir des touristes.

Si cette idée s'inspire donc de Bertrand Delanoë mais vient de Jean-Baptiste Menguy, porte-parole du groupe UMP au conseil de Paris et soutien de l'ex-maire de Longjumeau dans sa course à la primaire parisienne.

Nathalie Kiosciusko-Morizet : pas d’idée donc des vannes

Dans un article du Journal du Dimanche, NKM se plaignait "des leçons de morale" de Anne Hidalgo. Elle assure ainsi que la première adjointe de Bertrand Delanoë, "a été condamnée en 2012 à 20 000 euros d'amende pour travail déguisé à l'Atelier d'urbanisme de la Ville de Paris" (Apur). Alors que l'entourage d'Anne Hidalgo a rappelé qu'en janvier dernier, l'Apur avait relevé dans un communiqué avoir été par deux fois "dispensé de peine" par la justice.

Ce qui n’empêche pas Nathalie Kiosciusko-Morizet de confier au JDD à propos de la première adjointe au maire de Paris, que "cela ne l'a pas gênée d'être élue sur la liste de Jean-Paul Huchon, condamné pour prise illégale d'intérêts". "J'observe enfin que la conseillère de Paris Mireille Flam est mise en cause dans une affaire de favoritisme et toujours soutenue par Delanoë".

La justice tranchera

"Madame Kosciusko-Morizet a affirmé dans le Journal du Dimanche du 31 mars 2013 qu'Anne Hidalgo aurait déjà été condamnée par la justice, ce qui est parfaitement faux", écrit MePatrick Klugman, l'avocat de la socialiste, dans un communiqué. "Anne Hidalgo réprouve particulièrement le fait que Nathalie Kosciusko-Morizet ait souhaité initier sa campagne à Paris par de telles insinuations calomnieuses et n'accepte pas que sa probité puisse être mise en cause. Elle m'a donc mandaté pour donner une suite judiciaire à ces propos qui sont inacceptables de la part d'une élue de la République", conclut l'avocat.

En fait, Nathalie Kosciusko-Morizet voyant, dans le dernier sondage rendu public, qu’elle n’est pas la bienvenue à Paris, du moins du point de vue des électeurs parisiens, tente par tous les moyens de se positionner sur l’aspect “communiquant” de la campagne, dans une ville où la gauche a un bilan que l’UMP aurait adoré avoir, lors des dernières présidentielles, au niveau national.

Paris : NKM tente le tout pour le tout
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog