Nadine Morano : l’immaculée circonscription

Et si Nadine Morano revenait dans l'arène politique pour une nouvelle campagne électorale ? C'est la possibilité évoquée par Le Point dans son édition du 7 mars. Selon les informations de l'hebdomadaire, l'ancienne députée de Meurthe-et-Moselle pourrait rebondir dans une circonscription des Français de l'étranger.

Nadine Morano éjectée par les électeurs

Lors de la dernière campagne, Nadine Morano s'était présentée en Meurthe-et-Moselle et avait été battue par Dominique Potier, socialiste, au second tour. Pourtant, celle qui écrivait mi février sur Twitter : “Twitter est infesté de gauchistes sectaires et grossiers, ça fait froid dans le dos pour la démocratie. Libérons Twitter !” - encore une ex élu qui a n’a pas du prendre l’option “culture” dans sa distribution de neurones, vu que le terme “gauchiste” fut inventé par... Staline... - a les nerfs de ne plus être présente dans l'hémicycle depuis les dernières législatives ; la démocratie dont elle parlait dans son message l’ayant fait dégager

Morano saute sur tout ce qui bouge

Il se trouve que l'élection dans la 8e circonscription des Français de l'étranger a été annulée, Daphna Poznanski-Benhamou a été déclarée inéligible, et ce scrutin va donc se disputer à nouveau. Et l'ex-ministre "est en bonne place pour être investie par l'UMP", selon le Point.

Problème : la candidate de l'UMP de juin dernier est aussi dans la course. Valérie Hoffenberg a confirmé sur son blog qu'elle était bien candidate au poste de députée des François de l'étranger dans cette circonscription, comme en juin dernier :

“Je vous confirme aujourd’hui que je suis candidate à la prochaine élection de la huitième circonscription des Français établis hors de France. Forte de ma connaissance du terrain et des problématiques spécifiques des Français établis hors de France.”

Et quelques jours plus tôt, sur l'antenne de Guysen TV, la secrétaire nationale de l'UMP a assuré avoir le soutien de l'UMP dans cette démarche :

“L'investiture officielle dépend de moi, je remercie ma famille politique qui a accepté de me laisser quelque jour pour que je puisse prendre ma décision. L'UMP m'a déjà clairement dit que si je souhaitais être candidate, l'investiture m'était gardée. “

Encore du bordel en interne à l’UMP

La commission des investitures de l'UMP doit se prononcer sur le sujet le 11 mars. Si la candidature de Nadine Morano venait à se confirmer, elle pourrait être la seconde ancienne membre du gouvernement Fillon à disputer ces législatives partielles. Frédéric Lefebvre est candidat de son côté dans une autre circonscription des Français de l'étranger, dans la zone Amérique du Nord, comme cela avait été le cas en juin.

Nadine Morano : l’immaculée circonscription
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog