Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On le sait depuis hier le conseil d’État a rendu public ses conclusions sur la levée du moratoire sur la culture du maïs OGM. Le rapporteur public du Conseil d’État avait jugé "excessif" le moratoire interdisant la culture du maïs transgénique MON810, de la firme Monsanto, en France. Le rapporteur public de la plus haute juridiction administrative française avait conclu que si des mesures étaient prises – comme l'encerclement du MON810 par des cultures conventionnelles et l'éloignement de toute ruche –, la cohabitation de ce maïs avec le reste de l'environnement était possible. Une conclusion confirmée, jeudi 1er août, par sa décision de lever ce moratoire français. 

Triste journée pour les abeilles, les coccinelles et nous consommateurs. 

Mais Monsanto fait pire.

Le vrai visage de Monsanto, est celui d'une hydre , multinationale et transnationale, dont les  nombreuses têtes sont plus tournése vers la mort que vers la vie et le progrès. Monsanto, qui dès le début s’est consacrée à produire des poisons toxiques comme l’Agent Orange, les PCB (biphényles chlorés), des pesticides, des hormones, des graines génétiquement modifiées, et même la bombe atomique, s’associe depuis peu avec une organisation d’assassins et de mercenaires. en effet, elle a investi dans le « service » criminel d’intelligence Blackwater (connue sous le nom de Xe services et plus récemment sous celui d’Academi), la plus grande armée mercenaire de la planète. 

Et oui, Monsanto se diversifie, mais pas tant que cela.

On le sait déjà Monsanto contrôle la distribution des aliments, partage des financiers avec l’industrie pharmaceutique mais fabrique aussi des armes nucléaires et bactériologiques. Alors quoi de plus normal que d'investir dans ce type de société. De plus en achetant Balckwater, Monsanto pourra continuer en toute quiétude à utiliser ses services pour espionner et infiltrer des organisations de droits de l’homme, des droits des animaux et des organisations ayant des activités anti transgéniques, en plus d’exercer un contrôle sur d’autres sociétés biotechnologiques et pharmaceutiques. 

L'Afrique, un continent comme terrain de jeu.

Mais continuons le voyage sur la planète Monsanto. Dans le même temps, un accord tacite a eu lieu entre Monsanto et Bill gates (et oui celui de Microsoft). Quel rapport me demanderez-vous ? Et bien Bill Gates contrôle plus de 90% du marché des licences dans le monde de l’informatique, en plus de promotionner des campagnes de vaccination et d'expérimenter des médicaments sur les populations dans les pays sous-développés et Monsanto c'est 90% du marché mondial des graines transgéniques et des graines commerciales au niveau mondial. J'en viens au fait. Tout débute avec la création de l « Alliance pour une révolution verte en Afrique » (AGRA) qui œuvra pour enlever les graines traditionnelles aux pays Africains pauvres et les remplacer par des graines transgéniques. Ces deux là ont donc commencé à détruire l'agriculture organique en Afrique, l'un sous couvert de sa fondation , l'autre utilisant le continent africain comme un vaste laboratoire d'essais à échelle 1.

Monsanto, un ami qui nous veut du mal

Comme on peut le lire, Monsanto s'entoure et sait s'entourer pour continuer son expansion de mort sur la planète et favorisant toutes les compromissions pour tuer le principe de « compétitivité de libre commerce ».

Alors monsieur le rapporteur du Conseil d’État, messieurs les Parlementaires européens, messieurs les présidents de commisions à Bruxelles,  en autorisant Monsanto dans nos campagnes, dans notre vie, c'est la mort que vous avez choisi. 

Vous lirez peut-être aussi...

Monsanto, les OGM et les assassins
Tag(s) : #OGM, #Conseil d'etat, #Politique, #UE, #Agriculture, #environnement, #Monsanto, #Actualités, #France, #Maïs MON810

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :