Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vos visites

Publié par Bruno

Dix créations issues de cerveaux malades ou génocidaires, sans qu’il n’y ait eut de véritable condamnation pour empêcher à cette société de nuire! Monsanto reste donc dans la liste des ennemis publics numéro1 qui devrait être poursuivit pour crime contre l’humanité, sauf qu’on ne touche pas aux sociétés qui font tourner l’économie de l’Oncle Sam. Le problème est aussi l’apparition d’une nouvelle caste de scientifique intéressé par le pouvoir et le statut ainsi que les retours financiers plutôt qu’une recherche tournée vers le bien de l’humanité.

Politiques et transnationales agro-alimentaires et chimiques font bon ménage

Une des conséquences de la « révolution verte » des années 60 , que le gouvernement des États-Unis imposa à son aire d’influence comme moyen de vendre plus de produits agro-chimiques et plus de marchandises agricoles, subjuguant la paysannerie de nombreux pays.
Résultat : 65% de toute la biodiversité et des ressources en eau douce mondiale ont été polluées par les agro-toxiques. Des études montrent que 40% de l’effet de serre qui affecte le climat planétaire est causé par l’usage excessif et non nécessaire de fertilisants agricoles chimiques. Dans de nombreuses régions d’Europe, à la suite de la mortalité et de la disparition des abeilles, la productivité agricole a déjà chuté de 30%. Merci Monsento.

Dernière connerie en date, le « Monsento Act », signé par le président Obama en mars 2013. C'est un amendement discret glissé dans une loi budgétaire pour l'agriculture aux Etats-Unis, mais il provoque scandale et stupéfaction chez les défenseurs de l'environnement et les ennemis des OGM : la justice américaine ne pourra plus s'opposer aux mises en culture de plantes génétiquement modifiées, même si leur homologation est contestée devant un tribunal. Une disposition perçue comme un cadeau aux géants de l'agrochimie, Monsanto en tête. Sans oublier le moratoire sur les OGM remis en cause régulièrement en France. 

Monsanto nous empoisonne depuis plus d'un siècle

Mais c'est surtout au cours des 30 dernières années, que les cancers, les maladies neurologiques (Parkinson et Alzheimer) ou auto-immunes, le diabète et les dysfonctionnements de la reproduction n'ont cessé de progresser : une inquiétante « épidémie » qui frappe particulièrement les pays dits « développés ». La cause principale est d'origine environnementale : elle est due aux quelques 100 000 molécules chimiques qui ont envahi notre environnement, et principalement notre alimentation, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

 Mode de production, de conditionnement et de consommation des aliments, depuis le champ du paysan (pesticides) jusqu'à notre assiette (additifs et plastiques alimentaires), le système d'évaluation et d'homologation des produits chimiques, comme les pesticides, l'aspartame et le Bisphénol A (BPA), est totalement défaillant et inadapté sous les pressions et les manipulations de l'industrie chimique pour maintenir sur le marché des produits hautement toxiques.

 Les 10 abérations de Monsanto

      1. En 1901, John Francis Queeny a fondé la société Monsanto Chemical Works, à St. Louis, Missouri, pour produire des substituts de sucre pour le Coca Cola . Au début des années 70, des études , dont une étude de l’Institut national du cancer Etats-Unis, a révélé que la saccharine provoque le cancer chez les rats et les autres mammifères.
      2. Les BPC (biphényles polychlorés) : Dans les années 20 du siècle dernier, Monsanto a commencé à produire des biphényles polychlorés, un refroidissement des éléments pour les transformateurs électriques, les condensateurs et les moteurs électriques. Un demi-siècle plus tard, « l’Environmental Protection Agency US Environmental » a présenté des preuves que les PCB provoquent le cancer chez les animaux et chez les humains. En 1979, le Congrès américain interdit sa production. La Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants  interdit les PCB dans le monde entier en 2001. En 2003, Monsanto a payé plus de 600 millions d’habitants de Anniston (Alabama) où se trouvait la production de ces produits chimiques, qui ont souffert de graves problèmes de santé comme le cancer, les maladies du foie et des maladies neurologiques. Selon la recherche menée aux États-Unis en 2011, ce produit chimique continue à apparaître dans le sang des femmes enceintes, alors que d’autres études démontreraient un lien entre les PCB et l’autisme.
      3. Le Polystyrène : 1941 Monsanto s’intéresse aux emballages en plastique et en synthétique pour la nourriture. Dans les années 80, l’Environmental Protection Agency américaine l’a placé comme le cinquième produit chimiques dont la production génère des déchets les plus dangereux.
      4. Les armes nucléaires et la bombe nucléaire : En 1936, Monsanto a acquis Thomas & Hochwalt laboratoires dans l’Ohio et est devenu son département central de recherche. Entre 1943 et 1945, le Ministère a coordonné ses efforts avec le Comité de recherche de l’US National Defense et l’a dédié à la purification et la production de plutonium, mais également pour affiner les produits chimiques qui sont utilisés comme déclencheurs pour les armes nucléaires.
      5. Le DDT (dichloro diphényl trichloroéthane): 1944, Monsanto a été l’un des premiers fabricants de l’insecticide DDT pour lutter contre les moustiques qui propagent le paludisme. Le produit a été utilisé comme insecticide dans l’agriculture. Malgré des décennies de publicité par Monsanto pour convaincre que le DDT était sûr, les effets cancérogènes ont été confirmés en 1972. Le DDT a été interdit partout aux États-Unis. Aujourd’hui, il est connu pour causer l’infertilité et les échecs dans le développement des embryons.
      6. La dioxine : 1945, Monsanto a commencé à promouvoir l’utilisation de pesticides chimiques dans l’agriculture et la fabrication de l’herbicide 2,4,5-T, l’un des précurseurs de l’agent orange contenant des dioxines. Les dioxines s’accumulent dans la chaîne alimentaire, principalement dans le tissu adipeux des animaux. Ils sont hautement toxiques et peuvent provoquer des problèmes de reproduction et de développement, affecter le système immunitaire, interférer avec les hormones et ainsi causer le cancer.
      7. L'Agent Orange: Dans les années 60, Monsanto était l’un des fabricants de l’Agent Orange, utilisé comme arme chimique dans la guerre du Vietnam . À la suite de l’utilisation de l’agent Orange, environ 400.000 personnes ont été tuées ou mutilées, 500.000 enfants sont nés avec des malformations congénitales et 1 million de personnes ont souffert de problèmes de santé, y compris les troupes américaines qui ont également été exposées à la substance au cours d’attaques qu’elles ont mené. Des rapports internes de Monsanto montrent que l’entreprise était au courant des effets toxiques de l’agent orange quand il l’a vendu au gouvernement américain.
      8. « Engrais » de pétrole : 1955, Monsanto s’est lancé dans cette pratique après l’achat d’une raffinerie de pétrole. Le problème étant que les engrais de pétrole ont stérilisé la terre, et qu’ils tuent également les micro-organismes bénéfiques du sol.
      9. Aspartame : L’aspartame est un édulcorant non-calorique qui est 150 à 200 fois plus sucré que le sucre. Il a été découvert en 1965 par la multinationale pharmaceutique GD Searl. En 1985, Monsanto a acheté GD Searl et a commencé à commercialiser l’édulcorant sous la marque NutraSweet. En 2000 ils ont vendu la marque. NutraSweet est connue comme l’élément qui est présent dans 5.000 types de produits et est consommé par 250 millions de personnes à travers le monde. Il est déclaré sans danger pour la consommation humaine de plus de 90 pays.
        En Février 1994, le ministère de la Santé et des Services sociaux a publié la liste des 94 effets possibles que la substance peut avoir sur la santé humaine. En 2012, selon les données de l’Institut Ramazzini (Italie) qui a réussi à tester les effets cancérogènes de NutraSweet chez les rats, la Commission européenne a lancer un nouveau processus de réévaluation de ce composé.
      10. Hormone de croissance bovine : La somatotropine bovine recombinante (BGH), également hormone de croissance bovine est une hormone génétiquement modifiée par Monsanto qui est injectée dans les vaches laitières pour augmenter la production de lait. Selon plusieurs enquêtes, notamment en Europe, il y a un lien entre le lait rBGH et le cancer du sein, le cancer du côlon et le cancer de la prostate chez l’homme. Il est à noter que le produit provoque des effets les plus graves chez les enfants pour deux raisons simples: ils boivent plus de lait que les adultes et ont moins de masse corporelle pour traiter des contaminants du lait. L’hormone est interdite au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Japon, en Israël, dans l’UE et en Argentine.

Sans oublier la panoplie des OGM de maïs, soja, riz et même pomme de terre... 

Ces chères entreprises qui utilisent des produits Monsanto

      •  Coca-Cola et ses sous-marques : Coca-cola, Coca-Cola Light, Cherry Coke, Minute Maid, Burn (boisson énergisante), Dr Pepper, Fanta.
      •  Cadbury qui possède les bonbons Carambar, Malabar, Régal’ad, ainsi que les chewing-gum Holloywood, La Vosgienne et les chocolats Poulain.
      •  Campbell avec ses soupes Royco et Liebig.
      •  Capri-Sun et ses boissons pour enfants du même nom.
      •  Carnation, sous marque de Nestlé, qui produit le lait déshydraté de marque Gloria.
      •  General Mills avec les conserves Géant Vert, les glaces Haagen Dazs, et les fajitas Old el Paso et les yaourts Yoplait.
      •  Heinz et son fameux Ketchup.
      •  Kellogg’s avec les Céréal Kellogg’s Cornflakes, Special K, Treso, Miel Pops, Coco Pop’s, Frosties, Extra, All Bran.
      •  Knorr avec ses bouillons, soupes et sauces.
      •  Kraft Philipp Morris avec un grand nombre de marques dont Côte d’Or, Carte Noir, Daim, le café Maxwell, la crème à tartiner Philadelphia, les gâteaux Lu, les chocolats Milka, Oreo, Suchard, Tang, Toblerone.
      •  Lipton et les thés du même nom.
      •  Ocean Spray et leurs boissons à la canneberge.
      •  Les Cookies Pepperidge Farms.
      •  Pepsico et ses marques Pepsi-Cola, Tropicana, Alvalle, Gatorade, Seven Up, Gatorade, Lipton Ice Tea, les chips Lay’s, Doritos, Ruffles, Tostitos, les gâteaux Quakers et les gateaux apéritifs Benenuts.
      •  Les chips Pringles.
      •  Procter et Gamble et ses 300 marques.
      •  Schweppes et ses boissons gazeuses.
      •  Uncle Ben’s et son riz.
Monsanto : les 10 abominations

Commenter cet article

joelle 25/10/2015 13:59

je deteste monsanto depuis qu ils ont sorti le roundup, et pense en effet qu ils sont ennemi public et criminels contre l humanite depuis les ogm et tout ce qui va avec , c est pourquoi cet article m interpelle car il y a plusieurs produits et marques listes que j achete et utilise encore de temps en temps et meme assez regulierement comme par exemple le mais geant vert qui indique sur sa boite "sans ogm", le jus de pommes minute maid si delicieux et rafraichissant dans l avion d air canada, ou le schweppes avec son petit gout amer d ecorce de quinquina, unique parmi les sodas..., le ketchup heinz bio, le toblerone merveilleux a noel et a paques, certains produits de toilette et d entretien qui ont le label ecolo europeen, entre autres. je suppose qu il faut aussi douter de leur bonne foi la dessus, et ca va etre dur de renoncer!!

Dholander 24/09/2013 21:20

J aime tros Gaia pour ne pas lutte contre la bete immonde