Mariage pour tous une « sorte d'acte fondateur entre la droite et l'extrême droite »

Le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, a mis en cause dimanche soir l'UMP qui cherche selon lui à «créer un climat d'affrontement », estimant que le «mouvement anti-mariage » homosexuel était « sorte d'acte fondateur entre la droite et l'extrême droite ».

Harlem Désir :Nous refusons de participer à un climat d'affrontement que veut créer l'UMP. Nous voulons une République apaisée

Le premier secrétaire du PS, Harlem Désir,
a mis en cause dimanche soir l'UMP qui cherche
selon lui à créer un climat d'affrontement

Le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, a mis en cause dimanche soir l'UMP qui cherche selon lui à "créer un climat d'affrontement", estimant que le "mouvement anti-mariage" homosexuel était "une sorte d'acte fondateur entre la droite et l'extrême droite".

S'exprimant lors d'une conférence de presse au siège du parti à la fin d'une nouvelle manifestation des opposants, M. Désir a estimé que "ce mouvement que la droite et l'extrême droite ont instrumentalisé" avait été moins suivi.

La préfecture de police de Paris a fait état de 45.000 manifestants et les organisateurs de "La manif pour tous" de 270.000.

"C'est un échec de Copé qui avait appelé à manifester massivement", a affirmé M. Désir.

Pour lui, "la droite et l'extrême droite " se sont livrées "à une manipulation politicienne" du mariage homosexuel, qui a été un "prétexte pour un front commun entre la droite et l'extrême droite".

"La droite et l'extrême droite ont forgé leur union dans un combat d'intolérance contre une partie des Français, contre les homosexuels, ce n'est pas tolérable", a-t-il accusé, avant d'insister: "le mouvement anti-mariage est devenu une sorte d'acte fondateur entre la droite et l'extrême droite".

Manif pour tous : la présence du FN Collard au côté d'élus UMP fait polémique

Manif pour tous : Henri Guaino évoque les mensonges de la police sur le chiffrage. C'est faux !

Mais Gauino, oublie aussi que le comptage est le même pour tout le monde. En effet hier il ne faut pas oublier qu'une contre-manifestation a eu lieue à la Bastille. Organisée par les mouvements gays et démocratiques, elle a réuni entre 3.500 manifestants, selon la préfecture de police, et 15.000 selon les organisateurs. Donc on peut évaluer le ratio de comptage comme identique avec celui de la "Manif pour tous" (1 pour 4). Il n'y a pas de volonté de tromper, juste une interprétation des chiffres ou pros et contres sont logés à la même enseigne par la Préfecture de Police de Paris.

Guaino, le 21 avril sur BFM TV

Et la Contre-manifestation ?

Un peu trop passée sous silence par les médias, la mobilisation a satisfait Act Up Paris et d'autres organisations démocratiques. A l'origine du mot d'ordre, l'association de lutte contre le Sida a estimé que "ce nombre est impressionnant, pour un rassemblement organisé avec des moyens dérisoires". "C'est clairement une réussite. On voulait montrer que les minorités sexuelles pouvaient être visibles, qu'on est là et que nos vies ont la même valeur que celle des autres", a estimé Laure Pora, responsable de l'association de lutte contre le sida, pendant que des manifestants dansaient sur de la musique rai ou discutaient, assis par terre.

Sur la place de la Bastille, interdite à la circulation, les pancartes défendaient "lesbiennes gay bi trans, fières en colère". Une photo de l'ancienne ministre Christine Boutin, opposante résolue au projet de loi Taubira, était présentée comme "un des visages de la haine". "Je suis triste de devoir encore manifester alors qu'il fait si beau, mais c'est nécessaire. Il faut dire non à l'homophobie, au racisme et au sexisme", a dit à l'AFP Claire Lesquoy, venue de Champagne-sur-Oise (Val-d'Oise). Un chapelet à la main, elle se dit homosexuelle et catholique.

Et pour terminer la dernière connerie de Barjot : des listes LMPT pour les municipales.


Le Kiosque cite Frigide Barjot : "Le concept de la Manif pour tous va investir le terrain électoral dès les prochaines élections municipales de 2014". Mais comment un concept peut proposer un réel projet politique , même municipal. Le danger est de voir dans l'union , maire sans-etiquettes un peu cathos, UMpistes, et surtout membres du FN se réunir autour de la bannière bleue et rose. C'est l'union électorale de l'huile et du feu pour les municipales 2014. L'égérie de la "Manif pour tous" se transforme en guide de droit divin, comme si tous les malheurs du pays étaient le fait seul du PS et comme si d'un coup de bénitier son mouvement de ramassis sera le messie politique, effaçant la crise profonde queconnait l'ensemble des pays occidentaux. Alors Brigitte, relis la lettre de ton beau-frère avant de t'engager dans la gueule des loups de la meute faciste.

Mariage pour tous une « sorte d'acte fondateur entre la droite et l'extrême droite »
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog