Mariage pour tous : suite et fin aujourd’hui

Le projet de loi sur le mariage gay entre mercredi dans sa dernière ligne droite avec l'examen, en séance à l'Assemblée, de sa seconde lectureLe projet de loi sur le mariage gay entre mercredi dans sa dernière ligne droite avec l'examen, en séance à l'Assemblée, de sa seconde lecture

La majorité va tout faire pour que le texte qu'elle votera mardi prochain soit conforme à la version adoptée vendredi dernier par le Sénat. Le projet de loi sera alors définitivement adopté. Pour la plus grande joie des partisans de l’égalités, mais aussi des citoyennes et des citoyens qui en ont ras le bol des déviances violentes des opposants

Seuls 6 députés de droite continuent le combat

La demi-douzaine de députés UMP qui se battent pied à pied contre le texte semblent résignés : "Sur le plan strictement parlementaire, la messe est dite", déclarait mardi dans les couloirs de l'Assemblée Philippe Gosselin, l'un des principaux orateurs de l'UMP. "On aura beau se démener comme de beaux diables, la majorité a consigne de ne rien laisser passer", a-t-il ajouté. Le projet de loi a déjà été examiné lundi en commission des Lois et adopté après quelques petites heures de débat par 27 voix contre 6 dans une ambiance des plus feutrées qui contrastait avec les débats de la première lecture.

Certes, l’UMP est en position schizophrénique ; alors qu’une majorité d’entre eux pensent que cette loi est égalitaire et logique, que les “anti” font preuve de mensonges pathologiques, ils ne peuvent l’exprimer ouvertement puisque leur parti n’a que ce moyen d’opposition à un gouvernement qui bosse.

Un texte cadré par le gouvernement

Pour l'examen du texte, à partir de mercredi dans l'hémicycle, les choses sont bien cadrées. Le gouvernement, pour couper court à toute tentative d'obstruction de l'opposition, a décidé d'appliquer "le temps programmé" autorisé par le règlement depuis la précédente législature. En clair, cela signifiera 25 heures de débat, comprenant les déclarations générales et le temps imparti à chaque groupe. Pour l'opposition, UMP et UDI, ce sera environ 13 heures - dont 11 heures environ pour la seule UMP. Les députés UMP avec à leur tête Christian Jacob en revendiquaient 50.

Ainsi, malgré les arguties d’une opposition qui surfe entre cathos tradis venus d’un autre âge et extrême-droite qui se moque bien des gaullistes - du moins, de ce qu’il en reste - les opérations violentes et hors-la-loi s’accumulent, telles des boutons sur la tronche d’ados mal dégrossis. Si l’UMP tente son va tout sur son opposition à cette loi, c’est qu’elle sent bien que l’affaire Cahuzac, qu’elle utilise encore, va lui retomber sur la tête, vu le nombre d’enquêtes que l’UMP se coltine depuis que son héros des Carpates a sévit, à sa tête.

Ainsi, attendons tranquillement que la loi soit validée pour nous occuper de ces opposants qui ne peuvent même pas se targuer d’idées réalistes pour l’avenir, eux qui n’ont même pas pu gérer leur bilan passé.

Mariage pour tous en direct de l'Assemblée nationale

Mariage pour tous : suite et fin aujourd’hui
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog