Manifestations du groupuscule Civitas : les parlementaires de la majorité se bougent

Les mêmes baltringues qui fustigeaient les prières de rue musulmanes ne se gênent pas de faire exactement la même chose. S’il fallait une preuve que pour eux la religion n’est qu’un système politique, il n’en fallait pas plus. Civitas, groupuscule religieux nationaliste, dirigé par un ressortissant belge, se mêle de la politique de la nation laïque française, avec les résultats que l’on sait : aucun.

Alors qu'ils avaient, peu après 20 heures, quitté la séance qui se poursuivait à l'Assemblée, une poignée de députés PS accompagnés de leurs assistants ont voulu se rendre place du Président Edouard-Herriot (Paris VIIe) où le mouvement Civitas, opposé au projet de loi sur le mariage pour tous, tenait une prière de protestation. 

 

Ils ont été stoppés par les CRS assurant l'ordre autour de la manifestation. Le ton est alors vite monté entre forces de l'ordre et élus, notamment le député du Cher, Yann Galut, qui affirme qu'il est illégal d'empêcher un député de se rendre sur un lieu public.

Manifestation Civitas et intervention de députés HD

Manifestations du groupuscule Civitas : les parlementaires de la majorité se bougent
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog