Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vos visites

Publié par Le Kiosque aux Canards

Le Kiosque aux Canards l’avoue ; à la lecture de cette proposition de loi, il était sceptique. Il avait un peu la même analyse que Laurent Ruquier qui n’est devenu favorable à cette loi qu’in fine, après avoir entendu les arguments de chacun et surtout la haine des “anti” et leur propension à développer connerie sur connerie.  

 

La dernière manif avant les débats 

Les débats à l’Assemblée nationale sur la promesse N°31 du candidat Hollande - une de plus mise en place -  débuteront mardi, alors que l’UMP qui s’est tellement plaint des milliers d'amendements déposé par son opposition lorsqu’elle était “aux affaires”, se prépare à faire exactement la même chose - il est d’ailleurs assez pathétique de remarquer que l’UMP fait exactement l’inverse, aujourd’hui, dans un bon nombre de dossiers ; elle demande un référendum, elle qui n’en a pas fait durant son dernier quinquennat, même pour des réformes qui pouvaient, constitutionnellement, en généré un ; elle appelle à défiler dans les rues, elle qui se gaussait des manifestations sous Sarkozy, les notifiant d’un “Ce n’est pas la rue qui décide” ; bref ; l’UMP est fidèle à elle-même.

Les “antis” mariage pour tous auront réussi à faire augmenter le nombre des “pro”

Le Kiosque aux Canards l’avoue ; à la lecture de cette proposition de loi, il était sceptique. Il avait un peu la même analyse que Laurent Ruquier qui n’est devenu favorable à cette loi qu’in fine, après avoir entendu les arguments de chacun et surtout la haine des “anti” et leur propension à développer connerie sur connerie.  

La plus énorme étant sans doute le développement de ce qu’ils pensent être des liens “évident” avec le mariage pour tous ; le trafic d’enfants - qui existe déjà pour les adoptions des couples hétérosexuels -, la pédophilie - qui a été mise en lumière, avouons-le s’ils ne le font pas eux-même, avec les débordements des prêtres dans quasiment tous les continents où l’Eglise catholique est implantée -. 

Depuis que les “anti” débattent et se font entendre, il est devenu évident que leurs arguments sont, dans le meilleurs des cas, une posture politique pour s’opposer à ce qui devrait être un grand changement sociétale comme l’ancien président n’a jamais réussi à en mettre en place et dans le pire des cas, un décalage entre la société et eux-mêmes issu d’idéologies passéistes et malsains, comme les chrétiens savent le faire depuis plus de 2 000 ans, arrivant même, à chaque instant de l’histoire, à faire cesser une évolution qui nous aurait conduit vers une humanité plus juste, plus belle, plus responsable d’elle-même.

En cela, les religions et leurs postures s’affichent sur le même plan ; la dégringolade humaine, pour un ami imaginaire qui n’existe que dans leurs fantasmes.

Des politiques issus de tous les bords participeront à cette manif 

A l’inverse des cortèges des “anti”, nous retrouverons ce dimanche un panel large de responsables politiques en phases avec la prochaine loi. La ministre de l'Ecologie, Cécile Duflot, sera de la partie. A ses côtés, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, sa première adjointe Anne Hidalgo, le premier secrétaire du PS Harlem Désir ou le sénateur de Paris David Hassouline.  

Le Front de gauche a également appelé à manifester massivement. Jean-Luc Mélenchon, qui milite depuis longtemps pour la cause homosexuelle, fera partie du cortège. Pierre Laurent, secrétaire général du PCF, sera également présent.  

Les politiques de droite favorables à cette mesure descendront-ils dans les rues ? Selon le Figaro, l'ancienne ministre de la Santé,Roselyne Bachelot, a d'ores et déjà prévu de se joindre au cortège. Mais Benoist Apparu, Luc Chatel ou Pierre Lellouche, qui se sont déclarés favorables au mariage gay, suivront-ils ses traces ? 

Des manifestations locales ont déjà eu lieu samedi

Contrairement aux anti mariage pour tous, les partisans de la loi n'ont pas organisé de manifestation nationale. Ils ont préféré organisé des cortèges dans une vingtaine de villes de France. Samedi dernier, des milliers de personnes ont défilé pour soutenir ce projet de loi.

Les organisateurs revendiquaient notamment 8000 manifestants à Toulouse ou 6000 à Strasbourg. A Lille, ils étaient entre 1600 à 2500 personnes et même sous la pluie battante bordelaise, les manifestants étaient un millier selon la police et de 3 à 4000 selon les organisateurs. Si on comptabilise ainsi les cortèges en province, face à ceux des “antis” ; les “pro” ont gagné la bataille du pavé En dehors de Paris, juste avant de gagner celle du Parlement.

Mariage pour tous ; la liberté de l'amour et d'un avenir pour tous

Mariage pour tous ; la liberté de l'amour et d'un avenir pour tous

Commenter cet article