Les vrais boissons énergisantes : pinard, ricard & consorts !

Un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), rendu public ce mardi, révèle les risques induits par la consommation des boissons énergisantes. Il se boirait presque plus de boissons énergisantes en France par an, que de pinard, ricard, bière et picon, calva, cognac, armagnac et même gentiane. C'est trop fort ce rapport.

Des années que l'on nous rabâche que l'alcool nuit à la santé

Sincèrement, un bon verre de vin n'ayant jamais fait de mal à personne, les épicuriens qui s'adonnent à ce plaisir en public, surtout le matin, sont souvent regardés comme des drogués, donc alcolos. Mais que nous dit se rapport sur les addicts du taureau rouge en canette et autres mixtures alchimiques, issues des transnationales sous la coupe de groupes comme Monsanto, bourrées de produits fallacieux sans saveur ni appellation d'origine contrôlée ? Contrairement aux boissons énergétiques qui favorisent la réhydratation, les boissons énergisantes ne réhydratent pas. C’est pour cela qu’elles peuvent devenir dangereuses, notamment lors d’un effort physique (au moins quand on boit du pinard ou un ricard, on évite l'effort, à part la pétanque). En effet, certaines substances comme la caféine et la taurine peuvent contribuer à accélérer la déshydratation ce qui peut favoriser le risque de troubles cardiaques et augmenter la toxicité d’autres substances. Réservées à l'adulte et déconseillées également aux femmes enceintes et aux sportifs, ces boissons type Red Bull, Monster, ou Burn, sont pourtant très souvent consommées comme des sodas, environ 40 millions de litres, sont écoulés chaque année en France. Putain, je connais pas mal de viticulteurs qui espéreraient s'ouvrir un marché aussi gargantuesque !

Une vignette sécu et des taxes sur ces détergents !

Le député socialiste Gérard Bapt, rapporteur du budget de la Sécurité sociale, a indiqué qu'il « déposerai  de nouveau  un amendement cette année au projet de loi de financement de la Sécurité sociale  après une tentative avortée l'an dernier. L'élu de Toulouse veut instaurer un prélèvement de 50 centimes par litre sur les boissons qui contiennent au moins 220 mg de caféine ou 300 mg de taurine par litre.
Il a bien raison cet élu de bons sens. On sait maintenant que ce type de boisson, enfin plutôt de produit, provoque des morts et rend accro (caféine oblige et d'autres ingrédients et agents de saveurs aux dénominations bizarres).
« Overdose de Red Bull », et oui sa existe aussi ! Et puis, ces détergents sont aussi dangereux que le tabac, pour preuve le CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) a demandé hier que « la référence aux sports, notamment via le sponsoring, soit bannie du marketing des boissons énergisantes », comme cela l'a déjà été voté pour le tabac et l'alcool.

Besoin d'un coup de fouet, de se remettre droit dans ses bottes

Pas besoin de ces « BDE » nom de guerre des boissons énergisantes. En hiver, un bon grog, un bon vin chaud ou tout simplement un jus de citron chaud avec du vrai miel devraient faire l'affaire. En été, un thé à la menthe fraîche frappé avec un peu de vrai sucre roux de canne, ou un petit rosé de Provence bien frais (c'est selon), pourra aussi compenser. Et si fringale, il y a, une bonne pinte de « stout » (entendez Guiness par exemple) , fraîchement tirée du fût, vous remplira allègrement entre le larynx et l'estomac en passant par l’œsophage.

Retrouvons de véritables valeurs et arrêtons d'engraisser ces multinationales ,qui tous les ans, à grand renfort de marketing, de projet planétaire de civilisation et surtout gros budget pub, vous ferons avaler n'importe quoi, n'importe quand. A quand un « énergisanotest » dans les mains de la maréchaussée ? Car un excité à la taurine, au volant, cela peux aussi causer des dégâts.

Moralité : « Entre taurine et caféine, je choisis terrine et café-calva » !

Vous lirez peut-être aussi...

Les vrais boissons énergisantes : pinard, ricard & consorts !
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog