Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les croyants sont moins intelligents que les athées, d’après l’analyse des résultats d’études scientifiques menées sur des dizaines d’années.

Les résultats d’une étude ont montré « une relation négative fiable entre intelligence et religiosité » dans 53 des 63 études.

63 études sur des dizaines d’années

Un nouvel examen de 63 études scientifiques menées sur des dizaines d’années a apporté la conclusion que les personnes croyantes sont moins intelligentes que les non-croyants.

Une partie de l’analyse de l’Université de Rochester, menée par le Professeur Miron Zuckerman, a montré « une relation négative fiable entre intelligence et religiosité » dans 53 des 63 études.

D’après l’étude, intitulée ‘La relation entre intelligence et religiosité : une meta-analyse et quelques propositions d’explications’ et publiée dans Personality and Social Psychology Review, même pendant ses jeunes années, plus un enfant est intelligent plus il aurait tendance à se détourné de la religion.

Les personnes âgées ayant une intelligence au dessus de la moyenne ont moins tendance à être croyants, selon les résultats des chercheurs.

Une première étude débutée en... 1921

Une des études utilisées dans l’article de Zuckerman était une analyse des croyances sur toute une vie de 1500 enfants ayant un QI de plus de 135.

L’étude a commencé en 1921 et se poursuit encore aujourd’hui. Même à un âge très avancé les sujets avaient des niveaux de croyance bien plus bas que celui de la population moyenne.

L’analyse, qui est la première meta-analyse systématique des 63 études conduites entre 1928 et 2012, a montré que parmi les 63 études, 53 aboutissaient à une corrélation négative entre intelligence et religiosité, alors que 10 en montraient une positive.

Seulement deux études ont montré une corrélation positive significative et des corrélations négatives ont été vues dans un total de 35 études.

Chaque étude observée indépendamment.

Les auteurs de l’analyse ont observé chaque étude indépendamment, prenant en compte la qualité des données collectées, la taille de l’échantillon et l’analyse des méthodes utilisées.

Les trois psychologues en charge de l’étude ont défini l’intelligence comme la « capacité à raisonner, planifier, résoudre des problèmes, penser de façon abstraite, comprendre des idées complexes, apprendre rapidement et apprendre de ses expériences ».

La religiosité est définie par les psychologues comme une implication dans certaines (voire toutes) les facettes de la religion.

Le genre et l’éducation

D’après l’analyse, d’autres facteurs, tels que le genre ou l’éducation, n’ont fait aucune différence quant à la corrélation entre intelligence et croyances religieuses.

Le niveau de croyance, ou inversement, a cependant varié en fonction de l’âge avec une corrélation trouvée comme étant la plus faible au sein des populations lycéennes.

L’article conclu que : « La plupart des explications qui subsistent (à propos de la relation négative) partagent un thème central – le postulat selon lequel les croyances religieuses sont irrationnelles, non ancrées dans la science, non testables et, donc, peu attirantes pour les personnes intelligentes qui sont ‘plus malignes que ça’.

Les personnes intelligentes ont... Une plus haute estime de soi

Les critiques des ces conclusions incluent le fait que l’article s’appuie sur une définition analytique de l’intelligence et ne considère pas les nouvelles formes d’intelligence créatives et émotionnelles identifiées.

Les psychologues en charge de l’analyse ont aussi cherché à prévenir l’interprétation séculaire des résultats en suggérant que les personnes plus intelligentes ont moins tendance à avoir des croyances religieuses puisqu’elles s’associent à des idées liées au contrôle personnel.

Les chercheurs ont écrit que « les personnes intelligentes passent généralement plus de temps à l’école – une forme d’autorégulation qui pourrait apporter des bénéfices sur le long terme ».

« Les personnes plus intelligentes accèdent à de plus hautes postes- et un meilleur emploi, et un meilleur salaire - peuvent conduire à une plus haute estime de soi, et encouragent les croyances en un contrôle personnel »

Traduit de l'anglais par Laurence Fournet

Les croyants moins intelligents que les athées ?
Tag(s) : #actualité, #recherche, #université, #Rochester, #scientifiques, #croyants, #non croyants, #intelligence

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :