Le gouvernement gouverne, le président préside et les résultats sont là

La France va mieux depuis huit mois, même si un travail important reste à faire, ne serait ce que pour palier à la gestion catastrophique du président Sarkozy, qui n’a réalisé un fine qu’à peine 40 % de ses promesses de campagne. La présidence Hollande, au delà des grands effets d’annonces si chère à son prédécesseur, met en place son programme et obtient déjà des résultats.

 

Une politique de gouvernement fiable et sans effets de manche

On lit encore, ça et là, des prises de positions qui mettent en avant la soi-disant incapacité du gouvernement à gouverner et du chef de l’Etat à présider. On parle encore de “flamby”, de “terne”, d’ “incompétence”. Sauf que, la réalité rattrape les opposants qui n’ont rien d’autre à avancer que des oui-dires, des affirmations sans aucun développement, des prises de parole sans contenu. 

Oui, la France va mieux depuis les - seulement - quelques mois suivant l’accession du gouvernement de la gauche unie et, si ça fait chier les adorateurs UMPiste de l’ex-président en recherche de paradis fiscal pour poser sa structure, les souteneurs de la haine d’extrême-droite, qui ne sont pas capable de pondre le début du commencement d’un programme économique fiable, les propulseurs d’idées de gôche qui se prennent pour les seuls détenteurs de la vérité sociale, du moins en parole ; c’est que du bonheur ! Les français ont fait le bon choix et, d’ailleurs, la presse ne s’y trompe plus, elle qui tapait à articles raccourcis sur le président Hollande dès le premier jour de sa prise de fonction.

Des résultats visibles pour celles et ceux qui savent lire

Et surtout, pour celles et ceux qui prennent le temps de le faire et qui décide de s’exonérer des postures militantes dont, d’ailleurs, ils n’arrivent même pas à développer eux-mêmes le pourquoi du comment sans utiliser des copiés/collés créés par d’autres. Oui, le Canard du Kiosque en a plein les ailes des redresseurs de politique qui n’ont prouvé que la misère de leurs propres décisions. 

Les extrêmes ne peuvent s’appuyer sur aucune réussite, qu’ils soient de gauche ou de droite ; les exemples martelés de pays qui auraient envoyé bouler le FMI sur la dette sont mensonges ; même l’Islande, donné en exemple par l’extrême-gauche a commencé à la payer. A l’extrême-droite, il suffit de jeter un oeil sur le résultat des municipalités qu’elle a géré pour se rendre compte de son incompétence crasse.

Quels résultats ? Et bien apprenez donc à les lire

Il y a peu, Le Kiosque aux Canards faisait le point qu’il avait promis à ses lectrices et à ses lecteurs afin de suivre les propositions du candidat Hollande mises en place et c’était ici.

Nous apprenons aujourd’hui, qu’en plus des points précis détaillés dans ce billet, que le déficit du commerce extérieur de la France recule de plus de 7 milliards d’euros, pour la première fois depuis 2009.

Ainsi, après avoir atteint un record historique en 2011 (74 milliards d'euros), le déficit commercial de la France recule à nouveau puisqu’il s'est établi à 67 milliards d'euros en 2012. 

Des chiffres qui confortent ainsi la campagne active du gouvernement sur le «made in France», notamment avec l'annonce la semaine dernière du partenariat avec le publicitaire Philippe Lentschener pour conceptualiser une «Marque France» avant le 1er mai afin de donner un coup de pouce aux exportateurs français en mal de compétitivité en renforçant l'attractivité du pays.

Des résultats visibles dans notre vie quotidienne

- décembre 2012 : la dette publique a baissé de 14,5 milliards d’euros,

- novembre 2012 : baisse du déficit de la France de 400 millions d’euros,

- taux d’emprunt ; les plus bas de ces dernières années. Dans un communiqué, le conseil d'administration du FMI, qui représente les 188 Etats-membres, salue même la "résistance" de l'économie française par rapport à l'ensemble de la zone euro et note que le pays jouit encore d'un statut "de refuge" auprès des investisseurs.

- La charge de la dette a déjà été révisée à la baisse à plusieurs reprises depuis un an. Le taux d'emprunt à 10 ans de la France a nettement reculé depuis novembre sur le marché, évoluant sous 2,1%, et se rapproche de son plus bas niveau historique, atteint le 3 août dernier, à 2,002%.

- Depuis le mois dernier, et pour la première fois en près de vingt mois, les chiffres du chômage ne s’enfoncent plus dans une fosse dangereuse ; En un mois, nous sommes passés de 35 000 demandeurs d’emplois en plus par mois, à 300 pour le mois dernier. Ainsi même les économistes spécialisés dans le chômage sont surpris de cette stabilisation. 

Alors, il est temps que les opposants cessent de s’auto-palucher sur les “yaka”, “yfokon”, “onaka” et se rendent compte que leurs effets de manches n’ont aucune prise sur un gouvernement qui se bouge et qui le fait sur des domaines aussi éloignés que l’économie, l’Europe, la lutte contre le terrorisme,  le chômage, la recherche, les dossiers sociétaux. Et qui le fait avec des résultats - déjà - visibles.

Changement radical de conception de l'Etat entre le nouveau président et l'ancien

Changement radical de conception de l'Etat entre le nouveau président et l'ancien

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog