Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lapeyre démantèle son réseau de magasins, une info exclusive du Kiosque aux Canards.

Qui ne connaît pas les enseignes Lapeyre en périphérie de nos agglomérations, plantées dans ce que par acrononyme on désigne ZAC ? Mais qui sait que Saint-Gobain, propriétaire via une de ses nombreuses filiales Distrilap en est le propriétaire ?

Justement Saint-Gobain, prépare un scandale social vis à vis de nombreux salariés de cette enseigne.

Afin d'augmenter ses dividendes et pour éviter d'être tenu responsable de nombreux licenciements au sein de l'enseigne Lapeyre un peu partout en France, la direction Distrilap aux ordres de Saint-Gobain, casse son réseau de distribution implanté depuis des décénies sur le territoire national en transformant plusieurs dizaines de magasins en enseigne autonome dirigé par un mandataire.

Qui sont ces mandataires ?

Saint-Gobain, donne mandat à un directeur pour créer une structure juridique et économique indépendante hors-groupe Saint-Gobain, dont il est le patron et le seul responsable légal. Bref, le magasin devient simplement un franchisé. Ce changement de statut est une atteinte aux droits des salariés en poste. Avec les mandataires, le groupe international, va pouvoir réduire sa masse salariale, sa responsabilité socio-économique, tout en continuant de produire portes, fenêtres, cuisines et salles de bain en écoulant sa production via des magasins indépendant. Maxi-profits pour risque à minima pour le groupe. En effet seule la responsabilité financière et juridique du mandataire en cas de difficultés sera retenue. Encore un moyen pour Saint-Gobain de fuir ses responsabilités.

Des magasins sous mandat un beau coup juridique et financier pour Saint-Gobain.

Suite à des déréglements quant à l'attribution de la participation aux salariés des magasins Lapeyre-Distrilap, Saint-Gobain s'est retrouvé attaqué en justice par 1 685 salariés du  groupe ,au tribunal de Nanterre. Saint-Gobain via Lapeyre, a créé un montage financier qui leur a permis, pendant des années, de ne verser - quasiment pas - de participation aux bénéfices. Alors que cette participation est obligatoire pour les entreprises de plus de cinquante salariés.
Les sommes dues aux salariés vont de quelques centaines d'euros à plusieurs milliers d'euros. Les salariés, qui vont passer sous le régime "mandataire" , ne feront plus parti du groupe Saint-Gobain et de ce fait plus de participation, et jackpot pour Saint-Gobain qui efface d'un trait l'ardoise avec une pirouette comme seuls savent le faire les chantres du CAC40, les gloutons du dividende, les jet-setters de la mondialisation. 

Quid des salariés qui passent sous mandataires ?

Les salariés qui sont actuellement sous contrat avec Distrilap, filiale du groupe Saint-Gobain, ont tout à perdre dans ce tour de passe passe , artéfact d'un capitalisme que l'on croyait révolu.
De fait, les magasins passant sous la coupe d'un mandataire, généralement le directeur en place du magasin, se retrouvent de facto, employés d'une TPE et ne bénéficient donc plus des avantages des grandes sociétés et dans ce cas des accords de groupe négociés.
Cela se traduit par la perte du treizième mois, la possibilité de ne plus bénéficier de la mutuelle du groupe Distrilap,une anciennté remise en cause, la participation aux oubliettes, les plans d'épargne salariale en sursis, la perte des avantages liés au C.E (comité d'entreprise), l'absence de CHSCT, la fin des représentants syndicaux, bref le magasin devient une simple concession, petit magasin avec petit patron, et les salariés soumis au bon vouloir d'un patron qui souvent a les dents longues et privilégiera ses intérêts personnels et son investissement au détriment de ses employés.
Les employés vont connaître désormais l'angoisse de tout salarié de TPE quant à son avenir au sein du magasin. Licenciements facilités en l'absence de réprésentants syndicaux, licenciements pour délits de "sale gueule", changement des rythmes de travail, flexibilité des horaires accrue, la météo n'est donc pas au beau fixe en ce début d'été pour les salariés passés sous la coupe d'un mandataire. C'est le début du travailler plus pour gagner moins.

Le coup de force se préparait depuis quelques temps.

Des exemples dans certains magasins où le directeur qui deviendra le mandataire, prouvent la volonté d'épurer certains salariés avec des méthodes parfois proches du harcèlement. Politique soutenue par la direction des ressources humaines de Distrilap. Le passage aux nouveaux statuts des magasins se fait déréchef sans concertation avec les partenaires sociaux et les salariés concernés. Un état de fait est imposé, qui en soit et en filigrane, diffuse un message aux salariés concernés : c'est ça ou Pôle Emploi ! Passer les magasins sous ce nouveau statut autonome, c'est pour Saint-Gobain le moyen d'éviter la fermeture de certains magasins et de licencier, laissant ce soin d'ici à quelques temps aux mandataires le soin de le faire. Bonus plus pour Saint-Gobain, si un magasin ne fonctionne pas ou mal et qu'il licencie c'est pas notre faute. Quelle hypocrisie et lâcheté de la part d'un groupe français qui pratique une politique de la terre brûlée pour mieux couvrir son incapacité à gérer ses problèmes de front.

Pour conclure

Saint Gobain c'est environ 650 millions d'euros de dividendes versés aux actionnaires, un chiffre d'affaires en augmentation de +2,6% soit, 43 198 millions d'euros en 2012. Mais il n'y a pas de petits bénéfices pour les pilliers du CAC40. 

Créé en 1931 par Martial Lapeyre, le groupe Lapeyre est une entreprise de menuiserie, de transformation de bois, le groupe a beaucoup évolué, conséquences des nombreuses transformations économiques avec l’avènement de la mondialisation les fusions et les acquisitions, des évolutions technologiques, des nouveaux systèmes managériaux, l’évolution du marketing. La politique de Lapeyre est d’origine familiale et française. Mais qu'en reste-t-il plusieurs décénies plus tard ?

Vous lirez peut-être aussi...

Lapeyre y en a bien deux !
Tag(s) : #France, #économie, #social, #Société, #saint-gobain, #lapeyre, #emploi, #cac40, #flexibilité, #syndicat

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :