L’éthique et la beauté

Deuxième article "trucs de filles" dans le Kiosque aux Canards… Little Chloé continue ses billets pour : les jeunes filles, les filles moins jeunes, les filles moins jeunes qui ont des jeunes filles, les filles moins jeunes qui veulent rester des jeunes filles… Et les mecs qui ont fait des jeunes filles…

Dans mon article précédent, je vous parlais des substances nocives dans les cosmétiques et de ce qui est bon ou mauvais pour votre peau.

Aujourd'hui, je pousse la question de l'éthique un peu plus loin en vous parlant des tests réalisés sur les animaux.

C'est quoi, le problème ?

La plupart d'entre nous souhaite perpétuellement être plus beau, plus soigné, avoir meilleure mine etc. Et pour cela, nous utilisons des cosmétiques. Que ce soit le maquillage, les dentifrices, les soins, les crèmes, les auto-bronzants... Nous nous contentons d'aller acheter un produit et l'utiliser, sans parfois se poser la question de ce qu'il y a dedans et comment est ce que ça a été mis au point. Le soucis est que souvent, ces cosmétiques sont préalablement testés sur des animaux afin d'observer quelles réactions pourraient se produire avant de mettre le produit sur le marché. Oui, heureusement qu'il y a des tests avant la commercialisation des produits, sinon une grande partie de la population serait couverte de pustules en tout genre. Seulement, ces tests visant à savoir si un produit est dangereux ou a des effets secondaires par exemple, s'avèrent très souvent néfastes pour les animaux et s'apparentent même à de la torture.

De la torture ?! Comment ça ?

Ces petits animaux que vous accueillez parfois chez vous en temps qu'animal de compagnie (lapins, cochons d'inde, rats, souris, chats, chiens...) sont les mêmes que ceux sur lesquels toute une batterie de tests est pratiquée : ça passe du test de la dose mortelle d'un produit, du test de sensibilité par le test de l'irritabilité du produit, que je vais vous détailler dans la suite de l'article.

AVERTISSEMENT : Âmes sensibles, passez ce paragraphe, rendez-vous au suivant !

Pour tester la dose mortelle d'un produit, on prends un groupe d'animaux. On leur injecte le produit et on attends que la moitié du groupe décède. L'autre moitié est euthanasiée et ils sont tous disséqués pour pratiquer une autopsie. Sympa, non ? Et encore, le pire est à venir..

Il y a le test de photosensibilité. On applique le produit sur l'animal et on le laisse sous une lampe jusqu'à ce que l'animal soit brûlé.

Le test visant à définir l'irritabilité d'un produit est appelé le test de Draize, en « hommage » à John H. Draize, son concepteur. Le produit est appliqué dans l’œil de l'animal, et le scientifique observe la zone se dégrader. Cela peut aussi être effectué sur une partie de la peau de l'animal. Bien évidemment, l'animal ne guérit pas et il garde des séquelles. Voilà pourquoi on parle de torture envers les animaux. Cette liste de tests n'est pas exhaustive, mais le but de cet article n'est pas de te faire fuir, cher lecteur. C'est pourquoi je m'arrêterais ici.

Comment savoir quelles marques ont recours à ces pratiques

Ces tests sont menés en laboratoire par certaines marques, car heureusement, toutes ne pratiquent pas ce genre de tests cruels. Voici une liste brèves des marques ayant recours à ces techniques : Sensodyne, Oral B, Mennen, Monsavon, Head&Shoulders, Sanex, Yves Saint Laurent, Aquafresh, Dove, Calvin Klein, Van Cleefs & Arpels, Timotei, Listerine...

Il y a des marques qui au contraire, proscrivent totalement ce genre de tests comme par exemple Arcancil, Avon, Body Shop, Bourjois, Cacharel, Chanel, Christian Dior, Givenchy, Guy Laroche, Lush, Monoprix, Revlon, Urban Decay, ...

Pour aller plus loin, vous pouvez trouver sur internet de nombreuses listes complètes avec les marques pratiquant ou non les tests sur les animaux.

Et la loi dans tout ça ?

Les tests de cosmétiques n'ont pas été demandés par la loi, mais ont été à l'initiative des marques. Il n'y avait donc aucune loi obligeant les marques a tester leur produits sur les animaux.

En 2004, voyant le massacre s'étendre, il a été décidé d'arrêter les tests de produits finis sur les animaux, mais l'interdiction ne s'est appliquée qu'en 2009. Cette interdiction ne concernait que les tests d'innocuité, pas les autres (tests à long termes). Par la suite, les fabricants ont eu jusqu'au 11 mars 2013 pour s'y conformer et l'interdiction a été étendue à tout types de tests. A ce jour, cette interdiction n'est malheureusement pas mondiale mais seulement appliquée à l'échelle de l'Union Européenne. Depuis mars 2013, les cosmétiques testés sur les animaux ne sont plus autorisés à la vente, mais les produits commandés sur internet en provenance de Chine par exemple, sont susceptibles d'être testés sur les animaux.

Y a t il des alternatives ?

Les possibilités pour éviter ces tests existent bel et bien, c'est pourquoi il semble totalement immoral de laisser les marques continuer ces tests. Des marques comme L'Oréal, qui a décidé de s'associer avec Hurel ont décidé d'aller au delà de ces tests et de chercher un moyen de ne plus faire subir tout ça aux animaux. Ensembles, ils ont mis au point une technique poussée qui vise à recréer in-vitro une structure de peau humaine et tester les produits dessus. Cette peau créée artificiellement permettrait en plus de donner une réponse immunitaire quant au risque d'allergie.

Cette technique n'est qu'un exemple d'alternative existante, les cosmétiques peuvent être testés sur des micro organismes, ou bien avec de la biologie moléculaire ou encore des tissus post-mortems.

Acheter éthique et participer au progrès

A ce jour, le sujet est controversé puisque ce mal n'est pas totalement éradiqué. C'est donc à nous, consommateurs, de participer au progrès. Pour cela, plusieurs solutions s'offrent à nous : acheter des produits naturels/les fabriquer, acheter des marques qui ne testent pas sur les animaux, signer des pétitions contre ces pratiques... Si ce sujet vous intéresse et que vous vous sentez concernés, je vous invite à visiter le site de l'association One Voice http://www.one-voice.fr, qui traite de sujets d'éthiques actuels, propose des pétitions en ligne et des solutions pour lutter contre la torture envers les animaux.

L’éthique et la beauté
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog