L’affaire Pistorius devient un combat de ténors du barreau sud-africain

Oscar Pistorius se prépare à un combat d’avocats. Non seulement des parties civiles constituées de la famille de son ex compagne, mais aussi du procureur Gerrie Nel, tombeur de l’ancien chef de la police sud-africaine. De son côté, il sera défendu par les deux principaux avocats du pays.

 

Oscar Pistorius s’entoure d’une équipe de choc

Oscar Pistorius comparait pour la deuxième fois aujourd’hui devant le tribunal de Pretoria a bénéficier de l’aide de sa famille pour constituer un staff de choc autour de deux défenseurs de renom ; les avocats Barry Roux et Kenny Oldwadge. Le dernier est redoutablement connu pour avoir obtenu une relaxe du chauffeur ivre de 25 ans qui avait tué l’arrière-petite-fille de Nelson Mandela dans un accident de voiture en 2010.

L’équipe se complète de Reggie Perumal, un médecin légiste chargé de revoir le dossier d’accusation du médecin légiste de l’accusation et de le contredire techniquement. Il assistera aux différentes expertises de médecine légale. Le docteur Perumal est connu pour avoir été sollicité après le massacre de la mine de platine de Marikana où la police sud-africaine avait abattu des mineurs grévistes.

Un combat total de la défense

La thèse de la famille d’Oscar Pistorius est l’accident ; il aurait confondu sa compagne, le soir de la Saint-Valentin, avec un cambrioleur et aurait tiré. Il faut savoir que cette explication est audible des sud-africains des classes moyennes et supérieures car les cambriolages sont monnaie courante, même dans des parcs résidentiels ultra sécurisé comme celui où vivait Pistorius et son amie.

La communication, dans les procès anglo-saxons, est primordiale ; c’est pour cela que la famille du présumé coupable a recruté l’ancien rédacteur en chef du tabloïd britannique The Sun pour assurer la communication. D’ailleurs, les communiqués de presse de la famille sont déjà envoyé depuis la société de relations publiques de l’ancien journaliste, basée à Londres.

Une accusation à la hauteur des défendeurs

Gerrie Nel, le célèbre procureur de Pretoria, connu depuis qu’il a fait tomber l’ancien chef de la police de la ville, représente l’accusation. Il a déjà fait inculper, vendredi dernier, Oscar Pistorius de meurtre et souhaite, lors de l’audience d’aujourd’hui, retenir la préméditation. Même s’il n’y a pas encore de confirmation officielle, des enquêteurs auraient affirmé que le couple était habitué à de vives altercations et la police s'interrogerait à propos d'une batte de cricket ensanglantée, qui aurait été retrouvée et qui aurait pu servir à fracasser la tête de Reeva Steenkamp. L'arbitre du duel sera le juge Desmond Nair, un magistrat expérimenté.

L’affaire Pistorius devient un combat de ténors du barreau sud-africain
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog