Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vos visites

Publié par Bruno

Trappes, hier, une adolescente de 16 ans, victime d’un acte islamophobe le 13 août 2013, perpétré par des skins, a une nouvelle fois tenté de mettre fin à ses jours en se défenestrant. Le pronostic vital de la jeune fille est engagé après sa chute du 4ème étage de son immeuble. Ce 13 août, elle avait été victime d'une agression par deux individus qui lui ont arraché son voile, il y eut clairement une volonté de la part des agresseurs de faire mal physiquement et psychologiquement, preuve nous en est donnée malheureusement aujourd'hui.

L'islamophobie n'est pas un mythe

En France, 469 actes islamophobes ont été recensés en 2012, soit une augmentation de 57% par rapport à 2011. « Aujourd'hui l'islamophobie fait au moins une victime par jour », fait remarquer le Collectif contre l'islamophobie en France. Le CCIF définit un « acte islamophobe » comme « toute forme de discrimination ou de violence perpétrée contre une institution ou un individu en fonction de son appartenance réelle ou supposée à la communauté musulmane ». Les femmes représentent 84% des victimes d'actes islamophobes. Il existe une « corrélation » entre la « résurgence d'actes islamophobes et la couverture médiatique » d’événements liés à l'islam notamment, en 2012, lorsque l'affaire Merah et celle du « pain au chocolat » de Jean-François Copé ont éclaté. Dans le cas de l'agression à Trappes, les faits correspondent à l'annonce faite par les médias d'une « possible » interdiction du port du voile dans les universités françaises, relayée avec conviction par Manuel Valls.

Les personnes ne sont pas seules la cible de ces actes. En 2012, une « quarantaine de mosquées » ont été visées par des occupations, des profanations ou le dépôt d'une tête de porc et, fait récent, des commerces musulmans comme des « boucheries halal » ont été « visés comme des symboles religieux ».

L'antisémitisme plus condamné et mieux relayé par les lobbies

Il est vrai que les agressions à caractère antisémite existent eux aussi malheureusement sur la terre des Droits de l'Homme. Celles-ci sont en augmentation de 45% mais sont généralement plus médiatisées et condamnées que les actes visant la communauté musulmane de France. Faut-il y voir une pression plus importante des lobbies, l'implication plus importante de la communauté israélite dans le monde des médias et de la politique, ou juste les traces de notre responsabilité historique ?

La République laïque doit condamner avec force tout acte contre les communautés

Les actes envers la communauté musulmane ou israélite, et celles visant les communautés de genres, comme l'homophobie, sont inadmissibles dans notre pays. Notre arsenal législatif est encore mal adapté dans ses réponses à l'augmentation en nombre et en gravité des agressions aux personnes et des profanations ou dégradations aux symboles. L'explosion du communautarisme et de l'intégrisme catholique, la montée de la droite « ultra » et la banalisation des thèses de l'extrême-droite même au sein même des partis de droite traditionnels, favorisent ces « crimes ». Le mouvement de dégénérés porté par le collectif la Manif pour Tous et les prises de position extrêmes de personnalité comme Christine Boutin, sont certainement responsables du climat haineux qui s'est développé en 2012-2013 en France.

Avant de maîtriser l'immigration, maîtrisons la haine !

A La Rochelle, Manuel Valls, ministre en charge des cultes, s'est laissé aller à des envolées lyriques sur la gestion de l'immigration pour les années à venir. Ne serait-il pas bien qu'il se penche sur ce problème majeur de sécurité qui touche des citoyens et des résidents français au quotidien ? Une vingtaine de règlements de comptes entre voyous à Marseille est certes un problème de sécurité mais plus de 400 actes d'islamophobie et 101 actions antisémites violentes en 2012, n'est-ce pas aussi prioritaire ? Des moyens pour la capitale phocéenne certes, mais aussi plus de moyens et de ressources pour prévenir et réprimer cette violence dont on tait le nom.

 

L'info sur le site du CCIF

L'islamophobie tue à retardement

Commenter cet article