Invignez-vous ! A lire & à consommer sans modération

Le journaliste du Point Jacques Dupont s'apprête à publier Invignez-vous !, un nouvel ouvrage engagé dans lequel il défend seul contre tous la bouteille. Publié chez Grasset le 10 mai prochain, Invignez-vous ! s'attaque en effet à cet "hygiénisme" systématique qui a poussé la France à adopter la loi Evin, et à renier son amour pourtant ancestral pour le vin.

Un paradoxe bien français.

Couverture du livre "Invignez-vous" de J. Dupont chez Grasset

La France a deux grandes spécialités : son vin, et sa capacité à entraver tout ce qui peut faire fonctionner et briller le pays. La loi Evin réunit les deux. Celle-ci interdit toute publicité, et au-delà toute communication, émission ou reportage portant sur le plaisir du vin. Au pays des grands crus que le monde entier nous envie, il est proscrit, sous peine de lourdes amendes, de commenter une dégustation professionnelle ou un repas associant mets et vins, bien que le repas gastronomique à la française soit inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, et que le vin représente, en France, la seconde rentrée de devises après l’aéronautique (soit la valeur de 41 airbus tous les ans) !

Un moralisme sournois pèse sur notre démocratie. Comment, au pays des sans-culottes assoiffés de liberté comme de vin, en est-on arrivé là ? Né de la défaite de 1870 et de la volonté de trouver un bouc émissaire, l’hygiénisme et le prohibitionnisme ont engendré une médicalisation de la société. Au nom du risque zéro l’action, la décision et la responsabilité de chacun s’effacent désormais devant le « Nous savons mieux et décidons à votre place » de soi-disant experts pas toujours désintéressés. D’où vient cette idéologie culpabilisatrice qui confine parfois au ridicule ?

Va-t-on interdire les « routes des vins » sous prétexte qu’il ne faut pas associer les mots routes et vins ? Face à cette prohibition rampante, l’éducation, l’apprentissage du goût, et la transmission du savoir à nos enfants doivent être remis en avant ! Dans ce pamphlet-manifeste, Jacques Dupont dénonce les excès du moralisme ambiant pour en chercher les causes, en souligner le ridicule, et en indiquer les remèdes. N’ayons pas peur, « invignons-nous ! ».

La loi Evin

Votée le 10 janvier 1991, la loi Evin a donné un coup aux marchés de la cigarette et de l’alcool puisqu’elle interdit de fumer dans les lieux collectifs, et limite le droit à la publicité pour les marques vendant de l’alcool. Si elle avait à l’origine vocation à limiter l’alcoolisme et le tabagisme chez les jeunes, cette loi relève, selon Jacques Dupont, de la "prohibition rampante". Une prohibition contre laquelle il faut se battre pour pouvoir transmettre librement ce savoir-faire français aux jeunes générations.

"La dégustation compte peu dans la notation des grands crus"

Auteur - Né en 1951, Jacques Dupont, ancien « pirate » des radios libres, journaliste pour de nombreux titres, est depuis 1999, le concepteur des pages Vins de l’hebdomadaire Le Point. Il est l’auteur chez Grasset de Choses Bues (2008) et du Guide des vins de Bordeaux (2011). Il était ce matin l'invité de Bazin sur RTL, dénonçant le rôle de l'INAO (Insttitut National des Appellations d'Origines) dans le classement délirant des Saint-Emilion grand crus.

La vidéo RTL Matin 23 avril 2013

Invignez-vous ! A lire & à consommer sans modération
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog