L’INSEE confirme : rebond de 0,5% de la croissance

La croissance de l'économie française a bien atteint 0,5% au deuxième trimestre par rapport au premier, a indiqué l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) vendredi, confirmant les données fournies lors de sa première estimation.

La plus forte croissance depuis 2011

Après deux trimestres consécutifs de baisse (définition officielle d'une récession), le produit intérieur brut (PIB) de la France a été soutenu par une progression de 0,4% de la consommation des ménages et par une augmentation des stocks des entreprises, a déclaré l'Insee.

Les économistes s'attendaient également en moyenne à une hausse de 0,5% du PIB français entre avril et juin.

Le pouvoir d'achat des ménages a progressé de 0,5% au cours du trimestre, soutenu par une hausse de 0,5% de la masse salariale et de 0,8% des prestations sociales, a ajouté l'Insee.

Après cette amorce de reprise, l'acquis de croissance pour l'ensemble de l'année était de 0,1% fin juin, selon les données fournies vendredi.

Comptes nationaux trimestriels - Premiers résultats du 2e trimestre 2013

Au deuxième trimestre 2013, le PIB en volume* augmente de 0,5 % après un recul de 0,2 % chacun des deux trimestres précédents. C’est la plus forte hausse depuis le premier trimestre 2011. L’acquis de croissance annuelle à mi-année est de +0,1 %.

Les dépenses de consommation des ménages accélèrent (+0,4 % après –0,1 %). La formation brute de capital fixe (FBCF) totale diminue de nouveau, mais moins fortement qu’en début d’année (–0,5 % après –1,0 %). Au total, la demande intérieure finale (hors stocks) contribue nettement à l’accélération du PIB : +0,3 point au deuxième trimestre, après –0,1 point au trimestre précédent.

Les exportations (+2,0 % après –0,5 %) et les importations (+1,9 % après +0,1 %) rebondissent de conserve. En conséquence, le solde extérieur a une contribution comptable nulle sur la croissance du PIB ce trimestre (après –0,2 point).

Les variations de stocks des entreprises contribuent de nouveau positivement à la croissance de l’activité : +0,2 point, après +0,1 point au premier trimestre 2013.

La production est à nouveau dynamique

Au deuxième trimestre 2013, la production totale de biens et services accélère vivement : +0,9 % après 0,0 %. La production de biens manufacturés se redresse (+2,0 % après +0,2 %), portée par le rebond de la production de matériels de transport (+8,2 % après –1,0 %), notamment dans les industries automobile et aéronautique. L’activité progresse dans toutes les autres branches manufacturières. La production de services marchands accélère également (+0,7 % après 0,0 %), notamment dans les services aux entreprises.

La consommation des ménages accélère

Au deuxième trimestre 2013, les dépenses de consommation des ménages augmentent à nouveau (+0,4 % après –0,1 %). Les dépenses d’énergie restent dynamiques (+2,4 % après +2,0 %), favorisées par des températures de nouveau

L’INSEE confirme ainsi le rebond de 0,5% de la croissance française annoncée par le chef de l’État il y a quelques jours.

Vous lirez peut-être aussi...

L’INSEE confirme : rebond de 0,5% de la croissance
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog