Frigide Barjot doit ramener ses bouquins

Touche pas à mon sexe, le pamphlet publié par Frigide Barjot, meneuse d'une partie des anti-mariage gay, a été rappelé par sa maison d'édition... le titre était pris.

Barjot et les cathos n’ont pas de bol

Non seulement leur “prodigieuse” manif n’a rien changé à la détermination du gouvernement de faire passer une loi intégrée au programme pour lequel François Hollande a été élu, leur boss démissionne pour cause de bordel organisé mais ingérable dans la curie, mais, cerise sur le couscous ; le titre du bouquin publié par Frigide Barjot était déjà pris.

Un éditeur réac qui ne prend pas le temps de faire le job

Selon la maison d'édition créée par le journaliste et chroniqueur Robert Ménard n'aurait pas pris la peine de vérifier si le titre de l'ouvrage était disponible. Or, le chirurgien Gérard Zwang a publié le 11 octobre dernier aux éditions Gawsewitch un ouvrage pour "dénoncer les outrages, petits ou grands, à l’encontre du sexe de la femme". Un livre intitulé Touche pas à mon sexe , Pour en finir avec les massacreurs de l'intimité féminine.

Pas grave in fine : moins de mille exemplaires vendus

Proposé au prix de 4,50 euros et après deux semaines de commercialisation et de passage tévé en boucle, le bouquin des anti mariage pour tous n’aura séduit que 800 lecteurs. Heureuse nouvelle pour les libraires qui retourneront les invendus aux frais de l’éditeur.

Frigide Barjot doit ramener ses bouquins
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog