Frigide Barjot déboutée au tribunal

Frigide Barjot avait engagé une action contre le socialiste Jean-Pierre Michel, rapporteur du texte au Sénat, pour ses propos accusant le collectif de la manif pour tous d'homophobie.

Une plainte "légèrement" mal à propos

Frigide Barjot et le collectif anti-mariage gay La manif pour tous ont été déboutés jeudi de leur action en diffamation contre le rapporteur du projet de loi au Sénat, Jean-Pierre Michel (PS).

Dans une lettre du 26 février, dans laquelle il refusait de recevoir le collectif, le sénateur PS estimait que celui-ci représentait «la pire des homophobies». «Vous êtes dans le déni d’homophobie comme d’autres sont dans le déni de racisme», ajoutait-il dans ce courrier qui avait été diffusé sur internet, avant de réitérer ces propos, notamment lors d’une interview sur Public Sénat.

Un jugement clair

Dans son ordonnance du tribunal de grande instance de Paris rendue jeudi, le juge des référés Julien Senel a débouté Frigide Barjot et le collectif, en les déclarant mal fondés en leur action. Chaque partie demandait une provision de 3 000 euros de dommages et intérêts.

Le magistrat a estimé que les propos poursuivis, «si cinglants soient-ils, ne sont manifestement que la simple expression d’une opinion politique», relevant de la «liberté d’expression». Le sénateur, qui demandait 1 euro de dommages et intérêts pour procédure abusive, a lui aussi été débouté.

Frigide Barjot déboutée au tribunal
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog