François Fillon revient sur TF1

L’ex premier ministre s’est fait plutôt discret depuis sa défaite - ponctuelle ? - aux élections internes UMPistes de cette fin d’année dernière. Il ressort de sa micro-hibernation ce soir dans le 20 heures de TF1, avant son meeting mardi prochain à la Mutualité, une visite au Salon de l’agriculture le jeudi suivant pour finir vendredi par un déplacement en Alsace.

Un planning de candidat... Mais à quoi ?

Son porte-parole, Jérôme Chartier - maire UMP de Domont, député de la 7e circonscription du Val-d’Oise et, depuis novembre dernier, délégué général à l’animation du parti, partageant son poste avec le copéiste Philippe Cochet - annonce des déplacements “réguliers” certaines fois de “deux jours” qui laisseront le temps à François Fillon de “prendre le pouls de la société française”. Il est temps pour celui qui fut le premier ministre du pays durant tout le quinquennat de Sarkozy d’aller voir ce qu’il se passe dans les provinces...

Depuis neuf mois, Fillon se prépare à... rien

Ou du moins, il se prépare à tout, mais rien ne fonctionne. Après avoir abandonné sa circonscription de la Sarthe pour aller se faire élire à Paris, en prévision des municipales, il abandonne pour laisser la place à Nathalie Kosciusko-Morizet et à Rachida Dati, qu’il hait depuis qu’elle s’est épanchée dans la presse en mettant en cause son ancien patron au gouvernement - voir le lien en bas d’article -.

Il s’est préparé à prendre la présidence de l’UMP, laissée vacante par le départ, dans le privé, de Nicolas Sarkozy, avec une impression que c’était déjà acquis pour lui, qui fut à l’origine de la création du parti ; raté encore une fois ; Copé et ses sorties lyriques penchant dangereusement entre populisme et droite extrême, a réussi à lui piquer la place de calife en caressant les adhérents dans le sens du poil.

Les primaires pour la présidentielles ; un nouvel objectif

Son interview ce soir, sur TF1, devrait lui permettre de se replacer pour les primaires UMPistes de 2016 à la présidentielle, lui qui a déjà annoncé qu’il risquait de ne pas poser, une nouvelle fois, sa candidature à celles pour la présidence du parti, normalement prévues en septembre prochain. Il ne peut y échapper, vu ses “fuites” précédentes ; ne pas aller au feu confirmerait l’image qu’il a donné en abandonnant la course à la mairie de Paris et celle de la présidence de son parti.

Ainsi, mardi prochain devant un peu moins d’un millier de militants et de sympathisants, il devrait annoncer clairement sa feuille de route après avoir fait son bilan de ses années de premier ministre. Et l’annonce de la création de son nouveau club “France.9” ne suffira pas à remotiver des troupes légèrement perplexes.

BO Rachida Dati charge François Fillon

François Fillon revient sur TF1
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog