Encore un hoax, cette fois-ci de la gauche pro palestinienne ; les femmes éthiopiennes seraient forcées à la stérilisation

La lutte contre les hoax politique n’est pas, pour Le Kiosque aux Canards, une question de camps. Les fausses informations ou, comme celle-ci, les informations tronquées par des affirmations fausses ne permettent en aucun cas de faire avancer une cause.

Notre combat ne nécessite pas que l’on se fasse l’écho des hoax

Le Canard est, certes, pro palestinien et l’a largement payé - sa jambe gauche se souvient, lors des temps humides, de son long séjour au Liban lors de l’extraction d’Arafat, à l’inverse de nombreux militants qui en causent, tranquillement assis derrière leurs claviers.

Mais ce n’est pas une raison pour valider toutes les conneries que l’on peut lire sur le net, en particulier liées à cette information. Ce qui est choquant, c’est de copier/coller une information dont la plupart ne sont pas capable de lire l’article dans la langue initiale, ni d’avoir la vision du média qui la publie.

Dans le cas du média dont l’article est issu, le début du commencement d’une investigation est de déterminer la fiabilité éditoriale de ce dernier. Ainsi, Haaretz est certes l’un des quotidiens d'Israël, mais sa diffusion est très faible, en dehors du Grand Tel Aviv (Gush Dan) et de certains quartiers de Jérusalem. D’ailleurs, les kiosquistes ne prennent même la peine de proposer Haaretz hormis dans ces deux cas.

Les femmes éthiopiennes soumises de force à la stérilisation

Ensuite, il est nécessaire de développer la vérité du fait brut : la traduction de l’article donne “On a peine à le croire, mais en Israël, en 2012, des femmes éthiopiennes sont soumises de force au Depo-Provera, un contraceptif par piqûre. Cette injection n’est pas un moyen contraceptif couramment prescrit. Il est considéré comme un recours de dernière intention et il est habituellement réservé aux femmes placées en institution ou souffrant de handicap”.  

S’en suit une longue liste sur les Etats ayant utilisés ce “Depo-Provera” comme moyen de “stérilisation forcé”, plus généralement indiqué comme “méthode de stérilisation des populations pauvres”.

Le Depo-Provena est couramment prescris et n’est pas un stérilisateur

Et là, c’est déjà un problème ; non seulement le Depo-Provena n’est pas un stérilisateur, et son mode d’injection est tout le contraire de ce qu’indique l’article, qui stipule “ Cette injection n’est pas un moyen contraceptif couramment prescrit.” : ce médicament est un moyen de contraception couramment utilisé par les femmes, vu qu’il a deux qualités ; n’être prenable que tous les trois mois et stopper le saignement mensuel. 

C’est d’ailleurs pour cela qu’il est largement utilisé dans les camps de réfugiés par les OGN dans le cas où les femmes souhaitent un contraceptif, dont les camps des Ethiopiens en Israël, gérés par des ONG et non par le gouvernement. Ainsi si ce contraceptif est bien administré, il l’est comme dans tous les camps gérés par les ONG, d’une manière volontaire et non obligatoire.

C’est d’ailleurs le cas dans tous les camps gérés par des ONG, dans différents pays.

Une méthode d'injection normale du Depo-Provena dans tous les pays

D’autre part, l’article indique la méthode d’injection comme inhabituelle ; ce qui est faux ; Le Depo-Provena fait parti de la famille des progestatifs injectables, qui font eux-même partis des méthodes hormonales de contraception. L'efficacité des progestatifs injectables est de 1 % d'échecs en moyenne. D’ailleurs, même en France il y a deux sortes de progestatifs injectables disponibles et largement prescris et utilisés : le Dépo-Provera et le Noristerat.


Ainsi, le hoax est complet ; il n’y a pas de stérilisation, les ONG - et non pas un gouvernement - dans les camps de réfugiés utilisent couramment les contraceptifs de type injectables. Donc, pas la peine de copier/coller des hoax quand on ne sait pas de quoi il retourne ; ça fait assez baltringue comme ça, d'autant que certains commentaires parlent de "génocides" et "d'eugénismes" ; c'est vraiment ne pas connaître le sens de ces mots dans l'histoire.

Un hoax sur la pseudo stérilisation des éthiopiennes par Israël

Un hoax sur la pseudo stérilisation des éthiopiennes par Israël

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog