Du gaz de combat utilisé par les rebelles syriens

De nombreuses voix s’élevaient depuis quelques mois pour dénoncer l’utilisation de gaz de combat par le régime de Bachar el-Hassad, dont la chaine américaine NBC qui affirmaient, en décembre dernier, que l’aviation syrienne avait bombardé avec des obus chargés au gaz sarin.

Sauf que... Selon la responsable de la Commission d'enquête de l'ONU sur les violations des droits de l'homme en Syrie, Carla del Ponte ; ce sont les rebelles qui l'utilisent.

En décembre, cacophonie internationale sur l’utilisation du gaz

Selon CNN, les services de renseignement israélien, turc, libanais ou encore jordanien étaient alors en contact étroit avec leurs homologues américains pour définir la conduite à tenir.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, avait appelé toutes les parties à arrêter "immédiatement" les combats et avait de nouveau écrit au président Bachar Al-Assad pour l'avertir que l'utilisation d'armes chimiques serait un "crime scandaleux aux conséquences désastreuses".

La chef de la diplomatie américaine, Hillary Clinton, avait rencontré mi-décembre à Dublin son homologue russe, Sergueï Lavrov, et l'émissaire international pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, pour évoquer la situation dans ce pays, indiquait un haut responsable du département d'Etat.

L'OTAN et des pays occidentaux avaient alors jugé inacceptable la perspective de voir le régime Assad utiliser ses armes chimiques contre la rébellion, après qu'un responsable américain affirmait que Damas mélangeait les composants nécessaires à la militarisation du gaz sarin, un neurotoxique mortel.

Sauf que...

Carla del Ponte, membre de la commission d’enquête de l’ONU, affirme que ce sont les rebelles qui utilisent du sarin

Les rebelles syriens ont fait usage du gaz sarin, a affirmé Carla del Ponte, membre de la Commission d'enquête de l'ONU sur les violations des droits de l'homme en Syrie. "Selon les témoignages que nous avons recueillis, les rebelles ont utilisé des armes chimiques, faisant usage de gaz sarin", a-t-elle déclaré dans une interview à la radio suisse italienne dans la nuit de dimanche à lundi.

Ces déclaration interviennent alors même que les occidentaux tergiversent sur l'utilisation de ces armes et les réponses à apporter.

Un puissant gaz neurotoxique

"Nos enquêtes devront encore être approfondies, vérifiées et confirmées à travers de nouveaux témoignages, mais selon ce que nous avons pu établir jusqu'à présent, pour le moment ce sont les opposants au régime qui ont utilisé le gaz sarin", a ajouté Clara del Ponte, également l'ancien procureur du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY).

Le sarin est un puissant gaz neurotoxique découvert à la veille de la Seconde Guerre mondiale en Allemagne et utilisé dans le métro de Tokyo en 1995. Outre son inhalation, le simple contact avec la peau de ce gaz bloque la transmission de l'influx nerveux et entraîne la mort par arrêt cardio-respiratoire. La dose létale est d'un demi-milligramme pour un adulte. Il est inodore et invisible. Il peut être utilisé en aérosol, notamment à partir de l'explosion de munitions mais peut également servir à empoisonner l'eau ou la nourriture, selon le Center for Disease and Control Prevention (CDC) d'Atlanta.

Du gaz de combat utilisé par les rebelles syriens
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog