Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nouvelle rubrique "trucs de filles" dans le Kiosque aux Canards à partir d'aujourd'hui… Little Chloé rejoint l'équipe des Canards pour pondre des billets pour : les jeunes filles, les filles moins jeunes, les filles moins jeunes qui ont des jeunes filles, les filles moins jeunes qui veulent rester des jeunes filles… Et les mecs qui ont fait des jeunes filles…

De nos jours, on utilise tous des cosmétiques au quotidien, il y en a pour tout les goûts et pour tout le monde. Il y en a d'ailleurs tellement qu'on ne sait plus ou donner de la tête. On sait aussi que souvent, on nous vends des produits pas forcément très sains.

Cet article vous aidera à faire le point sur ce qu'il faut privilégier ou éviter dans vos produits de beauté, et quelles alternatives s'offrent à vous !

Comédogène ? Kézaco ?

Les produits de beauté, que ce soit les crèmes anti-rides, le maquillage, ou encore les soins peuvent parfois être comédogènes. « Comédogène », c'est un produit qui laisse une couche à la surface de la peau, l'empêche de respirer et bouche les pores, ce qui crée un excès de sébum donc des comédons (points noirs, boutons..).

Certains produits peuvent porter la mention « non comédogène », mais malheureusement aucune réglementation n’existe à ce sujet, vous pouvez donc acheter une crème dite anti-comédogène qui en fait l'est ! Pourquoi ? Pour mieux vendre, évidemment ! Les marques l'ont bien compris : la tendance est de faire attention à ce que l'on achète, elles jouent donc là dessus.

Par ailleurs, il y a des soins qui nécessitent d'être comédogènes comme les soins pour les peaux fragiles ou très sèches, qui elles ont besoin d'une couche artificielle pour se protéger. Par contre, pour une peau grasse ou à imperfections, il est évident qu'il vaut mieux éviter sous peine de se retrouver avec des pores aussi bouchés que mon évier. Au final, ce qui est comédogène, il vaut mieux oublier à moins d'être obligé.

Les parabens, ce point noir !

Dans les cosmétiques, les parabens servent de conservateurs. Ils empêchent que des bactéries ne se développent dans vos produits, et vous permettent donc de les garder plusieurs mois au lieu de plusieurs semaines. Magnifique, dites vous ? Vu le prix de certains cosmétiques, on pourrait se ravir de les garder plus longtemps et comprendre l'utilisation de ces conservateurs. Hors, les parabens ont la fâcheuse réputation d'être assez nocifs pour notre organisme puisqu'ils pourraient contribuer à la survenue d'un cancer du sein de par leur activité oestrogénique qui engendrerait une accumulation de parabens dans le tissu mammaire, ou être la source d'allergies. Tout de suite, sa fonction de conservateur n'est plus très idéale !

Alors comment reconnaître cette substance dans nos cosmétiques ? Ils sont facilement repérables sur la liste des ingrédients du produit, et se retrouve le plus souvent sous les noms : méthylparaben, éthylparaben, isobutylparaben, butylparaben. Si les deux premiers sont moins nocifs et plus acceptables, les deux derniers sont à éviter. Heureusement, certaines marques fabriquent des produits sans parabens, et utilisent d'autres conservateurs. Les études scientifiques menées sur les parabens se contredisent parfois, il est donc préférable de rester prudent !

Et les règlementations dans tout ça ?

Il existe une réglementation qui dit que dans la liste des ingrédients d'un produit, les substances sont classées de la plus à la moins présente. Ainsi, si un produit contient beaucoup de parabens (voir substances citées dans le paragraphe précédent), le nom de la substance se trouvera au début de la liste des ingrédients, il sera donc préférable de ne pas utiliser le produit (ou du moins, de ne pas en abuser).

Si au contraire les parabens apparaissent en fin de liste, le produit ne sera pas « trop » dangereux. Il y a également une certaine dose autorisée par produit. Hors, vous allez vous laver avec un gel douche qui en contient sûrement, pareil pour votre crème hydratante, votre shampoing, votre crème de jour, puis votre fond de teint/votre soin après rasage (bonjour messieurs), et ainsi de suite.

Vous allez donc additionner plusieurs couches de produits qui respectent tous une quantité de paraben autorisée. Seulement, l'accumulation de ces produits donnera sûrement une dose de parabens ou de substance comédogène élevée. Ainsi un produit avec du paraben dans une dose autorisée associé avec un autre produit deviendra nocif.

Il en va de même pour les produits comédogènes qui eux peuvent parfois ne pas forcément l'être mais le fait de les combiner entre eux les rendra comédogènes (car un produit seul ne bouchera peut être pas vos pores, mais le cumul des deux le peut) ! Regardez donc la liste des ingrédients et essayez de ne pas superposer trop de produits différents.

Mais alors, comment on s'en sort nous ?

Ne vous inquiétez pas car heureusement, il existe des alternatives à tout ça !

Première option : les marques à l'éthique écolo, qui surfent sur la tendance des cosmétiques naturels. Il y en a plusieurs mais l'exemple qui me vient aussitôt, c'est Lush ! Une marque qui fabrique des cosmétiques frais faits à la main (par les vendeurs) à base de fruits, de légumes bios, et d'huiles essentielles, ça ne s'oublie pas. Leurs produits sont novateurs puisqu'ils sont naturels, non testés sur les animaux (mais sur des humains volontaires), et qu'ils font attention à ne pas trop polluer la planète. Le petit hic : certains de leur produits (pas tous) contiennent des parabens en toute petite dose, dose infime comparée à certains produits de grande distribution.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à visionner la vidéo en fin d'article dans laquelle je vous donne mon avis sur certains produits Lush.

Deuxième possibilité : fabriquer vos cosmétiques vous même. Hé oui, au moins vous saurez ce qu'il y a dedans et ce que vous vous tartinez sur le visage. Ça paraît logique, et pourtant... on n'y pense pas forcément. Vous pouvez fabriquer des crèmes, du maquillage, des soins et bien d'autres choses à partir d'ingrédients que vous trouvez dans votre cuisine. Et si cet avocat n'était pas bon qu'à être mangé, et qu'on utilisait ses propriétés hydratantes pour s'en faire un masque pour le visage ? Ça peut surprendre, et pourtant, c'est efficace (parfois plus qu'un produit qu'on trouvera en magasin).

Ça vous intéresse ? Je vous invite à regarder cette vidéo dans laquelle je vous apprends à fabriquer 4 masques différents pour le visage pour plusieurs types de peaux sur ma chaîne Youtube !.

Ce qu'il faut retenir

Les cosmétiques peuvent parfois être composés avec des produits néfastes, l'idéal est simplement de rester vigilant, car il ne faut peut être pas non plus bannir tous les produits industriels de votre salle de bain, mais pourquoi ne pas revenir à des choses plus naturelles de temps en temps et laisser votre corps souffler un peu de toutes ces substances chimiques. Les cosmétiques, c'est comme tout : il faut trouver le bon dosage.

Cosmétiques : Comment s'y retrouver et que choisir ?
Tag(s) : #Le Kiosque aux Canards, #beauté, #mode, #cosmétiques, #little chloe, #fabrication

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :