Comment s’offusquer d’un impôt que l’on a voté

Les méchants socialistes, radicaux et verts du gouvernement déconnent à bloc ; une mamie de 100 ans va payer des impôts cette année. Sauf que, si elle en paye, c’est à cause d’une jolie réforme UMPiste de Fillon.

Même le député maire de sa commune, l’UMPiste Philippe Cochet, semble l’avoir oublié.

Mais qu’ils sont cons !

Le Progrès, journal lyonnais apolitique à rédac-chefs de droite, vient de nous pondre une bien jolie histoire. Du coup comme rien ne se perd, les autres titres régionaux du groupe qui possède le journal ont repris l'affaire: celle d'une dame qui paierait pour la première fois des impôts à l'âge canonique de cent ans.

La mamie, Juliette Tarnet n'est pas très contente et dit qu'elle refusera de voter pour le gouvernement, à l'avenir, qui l'a obligée à payer ses impôts. Le lecteur qui survole peut s'indigner alors de l'atroce Etat socialiste qui vole le pain d'un pauvre mamie. Comme semble le dire Philippe Cochet, le député-maire UMP de cette ville très cossue.

Où il y a autant de chance qu'une dame d'un certain âge vote à gauche qu'un hippie vivant dans une communauté au Sénégal de voter pour le FN.

La réforme soutenue par le député qui s’en offusque. Cherchez l’erreur !

Sauf que, le journal ne le cache pas si on prend la peine de le lire, que la mamie paye des impôts à cause d'une réforme fiscale menée par Fillon, réforme soutenue par le député-maire UMP qui s'indigne aujourd'hui.

Et que la dame, contrairement à ce que dit le titre, qu'elle a déjà payé des impôts dans sa vie. Simplement c'est son mari qui s'en occupait nous dit-elle.

On est aussi surpris de voir les commentateurs de droite plaindre la dame, elle n'a jamais travaillé tout en bénéficiant toute sa vie de la générosité d'autrui.

2,22 % de son revenu ; ça valait le coup de faire un caca nerveux

Et loin d'être riche, cette dame n'est pas non plus sur la paille: propriétaire, elle vit de la retraite de son mari, qui est à peut prés dans le salaire moyen français. Et la somme réclamée est de 400 euros, 2,22% de son revenu annuel...Pas de quoi en faire un drame surtout quand on bénéficie depuis longtemps de la solidarité nationale dont cette dame ne semble pas se poser une seule seconde pour savoir comment elle est financée.

Merci à la Lettre de Jaurès

Vous lirez peut-être aussi...

Comment s’offusquer d’un impôt que l’on a voté
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog