Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ça y est. C’est la rentrée depuis hier.

Les jolies lectrices et les fiers lecteurs montrent leur bronzage doré aux copains du boulot.

Les rues deviennent aussi encombrées que le désert syrien après un raid de l'OTAN, les nains sont à l’école et, donc, on ne se coltine plus les dessins animés japonais idiots ou les visites à la famille “qu’on-ne-voit-jamais-en-dehors-des-congés” ou les week-end à la plage au milieu des touristes – voir, les trois en même temps – Bref ; on est tranquille, on rebosse !

Bon, d’accord, avant on s’est tapé la liste des fournitures scolaires, qui s’allonge d’années en années, avec les dizaines d’autres parents qui lorgnent devant la même putain de trousse « Barbie sait écrire nique ta race » ou, si vous avez un nain, celle où on peut lire « G.I. Joe est le plus fort, mais pas en Afghanistan »…

Putain de fournitures scolaires…

Et puis, y’a les fringues. Le pantalon top-classe-chic en slim qui moule dont votre naine rêve en passant devant la boutique – vous, sympa pour la naine, vous lui payez – et quand vous rentrez à la maison et qu’elle l’essaye une nouvelle fois ; ben, elle vous dit « Oh ? Ça me fait des fesses ce truc ! »…Tu vas lui répondre « du moment que ça te fait pas un troisième bras, tu vas pas nous les casser, là» ? Ben non ; tu prends encore une demi-plombe pour lui expliquer qu’elle est la plus belle, que le pantalon lui va comme…un pantalon et qu’elle va arracher sa race avec ses copains, les autres nains…Et là ; elle te refout un dessin animé japonais…

Putain de fringues…

Mais on rebosse ! (bis) Et ça va le faire pendant au moins une bonne semaine. Les problèmes de rentrée scolaire à raconter aux collègues, les «où-t’as-été-en-vacances-toi ?», les nouvelles directives du boss, celles et ceux qui ont négocié leur mutation avant l’été et qui te demandent si, à la Réunion, quand ils seront installés, tu leurs enverras des nouvelles de ta t'ain de ville polluée ?

Putain de boulot…

Mais, il y a du nouveau quand même cette année, puisque cette rentrée 2013 est un peu particulière ; il s'agit de la première préparée par le gouvernement socialiste, radical et vert. Dans le cadre de la refondation de l'école souhaitée par le ministre de l'Education Vincent Peillon,

voici les principales nouveautés qui bouleverseront cette année scolaire.

Réforme des rythmes scolaires

Le premier changement à noter concerne évidement la réforme des rythmes scolaires dans le pre­mier degré. 22 % des écoliers reviennent à la semaine de 4,5 jours dès cette année, les autres à la rentrée 2014. Pour l'instant, selon le syndicat Snuipp-FSU, le modèle dominant semble être une journée de 3h le matin, 2h15 l'après-midi, avec la fin des cours à 15h30, et 3h le mercredi matin. Après les cours, les élèves ont la possibilité de participer à des activités périscolaires, dont l'organisation et le coût dépendront des communes.

Activités pédagogiques complémentaires

L'aide personnalisée en primaire est remplacée cette année par les activités pédagogiques complémentaires (APC). Ces activités se déroulent par petits groupes et permettent notamment "une aide aux élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages, une aide au travail personnel", ou "la mise en œuvre d'une activité prévue par le projet d'école". 36 h annuelles sont consacrées aux APC.

Création de postes et nouveaux dispositifs

Plus de 3 000 postes d'enseignants supplémentaires sont crées dans le premier degré public. 2/3 sont consacrés au remplacement et à l'ouverture de classes, puisque le nombre d 'élèves scolarisés en primaire augmente de 32 100 cette année. Le tiers restant sera consacré à l'accueil des moins de 3 ans et au Plus de maîtres que de classes. Ce dispositif doit permettre, grâce à de nouvelles organisations pédagogiques, de "prévenir la difficulté scolaire en primaire", "conduire chaque élève à la maîtrise du socle commun", et "mieux répondre et remédier aux difficultés rencontrées par les élèves", selon un document de la Dgesco.

Dans l'enseignement secondaire, 3 800 postes sont également créés.

Conseil école-collège

Des conseils école-collège seront progressivement mis en place durant l'année scolaire 2013–2014. Chaque conseil "associe un collège public et les écoles publiques de son secteur de recrutement afin de contribuer à améliorer la continuité pédagogique et éducative entre l'école et le collège". Il devra se réunir "au moins deux fois par an" pour "établir son programme d'actions pour l'année scolaire suivante ainsi qu'un bilan de ses réalisations". Les premiers programmes entreront donc en vigueur à la ren­trée 2014.

Numérique à l'école

Le ministre de l'Education natio­nale Vincent Peillon a détaillé jeudi durant sa conférence de rentrée les nouveaux services numériques au ser­vice de l'éducation qui seront mis en place au cours de l'année.

Par exemple, 30 000 élèves de sixième de l'éducation prioritaire pourront bénéficier, "sur proposition de leur établissement et avec l'accord des parents", d'un "service d'accompagnement interactif personnalisé" en français, mathématiques et anglais, bap­tisé D'col.

Les élèves de primaire pourront quant à eux profiter sur le site des Fondamentaux de films d'animations permettant "comprendre, de façon ludique, les notions fondamentales liées à l'apprentissage du français, des mathématiques, des sciences..."

"Cette rentrée 2013 sera la première dont mon gouvernement assumera l'entière responsabilité", avait indi­qué il y a deux semaines Jean-Marc Ayrault. Elle "ne doit pas être seulement réussie sur le plan technique", mais marquer "clairement notre ambition politique et notre détermination à changer l'école", avait-il affirmé.

Putain de rentrée
Tag(s) : #actualité, #rentrée, #scolaire, #réformes, #France, #Gouvernement, #Ayrault, #Peillon, #PS-PRG

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :