Bono félicite François Hollande

Ce message de Bono, co-fondateur de l'ONG ONE, a été diffusé aux participants lors de la session de clôture des Assises du développement et de la solidarité internationale.

Un message d'anniversaire ?

Le leader charismatique du groupe ONE adresse un message à François Hollande et aux Français sur le sujet de la lutte contre l'extrême pauvreté. Il y félicite notamment le président Hollande pour son intervention au Mali.

"Monsieur Hollande, vous avez raison à 100% quand vous dites, 'c’est maintenant le temps du développement au Mali'. Cela a beaucoup d’importance pour moi. Le Mali est un pays dont je suis amoureux comme tous les musiciens."

Une conférence qui marque l’efficacité du gouvernement

A l’ouverture de la conférence, après le discours du ministre Pascal Canfin, a été diffusé un message vidéo de Bono, cofondateur de ONE, à l’attention de la France et du Président. Dans ce message, Bono a rappelé :

« Je ne suis pas un universitaire renommé. Je ne suis pas un politicien professionnel. […] Je suis juste un musicien irlandais qui a une grande gueule. […]

Plus de 200 ans après que la France a porté au reste du monde le message « liberté, égalité, fraternité », vous vous accrochez toujours fermement à l’idée qu’un déni des droits humains n’importe où est une menace pour ces droits partout ailleurs. […]

Même durant les moments difficiles, vous n’oubliez pas que les idéaux français appartiennent à tout le monde et pas seulement à la France. »

Les trois principaux combats de ONE

Il a ensuite appelé à la création d’une loi de programmation pour définir la politique de développement de la France, une demande forte que ONE a défendu tout au long de ce processus des Assises :

« Une loi de programmation […] protégerait l’idée que peu importe qui est à la tête de l’Etat, cette personne a une responsabilité fondamentale au nom du peuple français : celle de soutenir les plus pauvres,de se battre pour […] une mondialisation qui fonctionne pour tous et pas juste pour quelques-uns. »

Enfin il a parlé de trois des principaux combats de ONE pour améliorer la lutte contre l’extrême pauvreté, trois combats sur lesquels la France et le Président ont un rôle crucial à jouer : la lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose, la taxe sur les transactions financières pour le développement et la transparence du secteur extractif.

Après la diffusion de ce message, s’en sont suivies plusieurs tables rondes sur la politique de développement de la France.

Cette conférence s’est clôturée par un discours très attendu du président de la République, qui a annoncé la création d’une loi de programme et rappelé les engagements de la France sur les trois combats énoncés par Bono.

Des points de départ positif

A l’issue de ce discours, Guillaume Grosso, directeur de ONE a réagi : « C’est un point de départ positif mais la France ne doit pas juste afficher des ambitions sans se donner les moyens financiers pour les atteindre ». En effet bien que le président est réaffirmé son engagement pour une aide au développement plus efficace, l’effort financier devra être conséquent pour permettre à la France d’atteindre son objectif d’allouer 0,7% de son revenu national brut au développement.

Les équipes de ONE suivront de près, tout au long de l’année, les engagements pris par le Président et s’inviteront aussi dans le débat de la création de cette loi de programmation pour s’assurer que les objectifs et les moyens alloués seront à la hauteur des ambitions internationales pour lutter contre l’extrême pauvreté.

Bono félicite François Hollande et les français

Bono félicite François Hollande
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog