Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Depardieu chez les Belges. Barbecue Géant

Gérard Depardieu a convié hier près de 200 personnes à un barbecue dans sa nouvelle propriété belge de Néchin sur la commune d'Estaimpuis, situé à un kilomètre de la frontière française. Notre Gégé national récipiendaire en ce jour du titre que l'on convoite tous de « citoyen d'honneur d'Estaimpuis », avait bien sûr invité l'ensemble des médias héxagonaux et outre-Escaut ; le Canard n'a pas reçu d'invitation. Tapage médiatique autour d'un banquet à l'Obélix dans le petit village où vivent d'irréductibles français, souvent très riches, attirés par la fiscalité particulièrement avantageuse pour les grosses fortunes,  à hauteur de 27% de la population indigène.

Depardieu ne sait plus où donner du passeport

Après ses frasques chez son ami Vladimir Poutine et pire chez Ramzan Kadyrov, autocrate, accusé de multiples violations des droits de l'Homme, lançant là-bas « Vive Groznyi ! Vive la Tchétchénie forte! Vive Kadyrov! Cela me fait plaisir d'être là. ». Notre Gégé qui nous a dit hier qu'il se pensait comme « un citoyen du monde », qu'il était  « parfait ici à Néchin », qu'il travaillait « dans le monde entier » et qu'il venait se « reposer à Néchin ». Se reposer de la misère qui règne en Tchéchénie et des crimes qu'ils feint de voir et de reconnaître. La seule chose qu'il voit là bas c'est qu' « à Grozny, on est très bien, les filles sont belles, la bouffe est bonne... », lors d'un interview à la presse pendant le tournage du film d'action « Turquoise », dans lequel il joue le rôle d'un homme venant venger la mort de son fils en Russie. Gégé est devenu une sorte de bouffon adipeux de Kadyrov qui est le maître de cette république de la Fédération de Russie qui a couvert des centaines d'assassinats en Russie et à l'étranger et personnellement supervisé des séances de torture. Belle image qu'il donne ici à la face du monde. On comprend qu'il aime venir se reposer à Néchin. Ici pas de crimes, pas de tortures, juste de la viande saignante sur le grill du barbecue. Tu parles d'un citoyen du monde !

Gégé citoyen du monde. Non facilitateur de magouilles économiques !

Cela fait longtemps que Poutine et Depardieu se fréquentent et font la fête ou partent à la chasse ensemble : il existe des rapports confidentiels sur cette « amitié ». Les relations amicales entre les deux hommes expliquent que l’acteur français puisse si facilement faire des affaires fructueuses dans le pays. Et y vendre son vin, sans devoir contribuer à l’industrie nationale du « racket de la protection ». Ou bien tourner dans des spots de publicité télévisés vantant des gammes de sauces, des équipements ménagers ou des établissements financiers. Bel exemple de cette collaboration : c’est la télévision russe, sur l’ordre de Poutine, a financé le Raspoutine diffusé par France 3 le 25 décembre 2011. Gérard Depardieu, qui y joue le rôle principal, avait en plus obtenu du président russe le droit exceptionnel de tourner ce téléfilm dans les grands palais tsaristes de Saint-Pétersbourg. Souvent, moyennant finances, l’acteur sert de facilitateur entre des entreprises françaises et les milieux d’affaires russes...

D'autres terrains de jeu pour notre « citoyen du monde » :  l'Ouzbékistan et le Kazakhstan 

Dans l’Ouzbékistan de l’indéboulonnable Islom Karimov, « élu » président depuis 1990 ; il y a chanté en compagnie de Gulnora Karimova, sa fille, et y prépare une série télévisée sur la route de la soie.
Autre fréquentation « démocratique » de l’acteur français : le Kazakhstan présidé depuis 1990 par un des autres dictateurs de la région, l’inamovible Noursoultan Nazarbayev qui se proclame volontiers descendant d’Attila. Il y a tourné en 2010 dans « l’inoubliable » Amour inopinée par Sabit Kurmanbekov dont la carrière n’a pas dépassée les frontières du pays malgré sa présentation en grande pompe au Festival de cinéma Eurasia. Un festival où Gérard Depardieu fait fréquemment de la figuration à la fois intelligente et rémunérée entre 100 000 et 150 000 dollars pour deux ou trois jours de présence et de consommation des alcools locaux.
Il n’est pas le seul « people » à fréquenter ce pays dictature car il y a croisé à plusieurs reprises Patricia Kaas et aussi Régine qui a ouvert une boite de nuit à Astana, la nouvelle capitale de ce pays qui emprisonne tous les opposants.

Gégé le « minable »

Dans un entretien publié vendredi par Le Figaro Magazine, Gérard Depardieu avait assuré qu'il n'est « jamais parti » de France et que la polémique autour de son installation en Belgique avant d'obtenir la nationalité russe était « un énorme malentendu ».
On le croit ? Même s'il n'est jamais parti de France, il ne revient pas pour se rendre au tribunal pour conduite en état d'ivresse, car trop occupé sur un tournage en Tchétchénie. Alors Gégé arrête de te moquer des français qui dépensent encore plus de 10 euros pour aller te rencontrer au cinéma et rentre dans tes datchas ou chez les bouffeurs de frites.
Qualifié d'« assez minable », par le premier ministre Jean-Marc Ayrault, lorsqu'il avait brandi avec fierté son passeport russe remis par Poutine, je dirais plutôt que Depardieu est pitoyable, lamentable, misérable, déplorable, mesquin (ça rime avec Néchin) mais surtout foireux.

Les amitiés franco-russes et dictateurs des ex-soviétiques ne sont pas l'apanage des stars françaises, n'est-ce pas Christine Boutin et Béatrice Bourges. Et toi Gégé qui a si souvent joué des rôles ambigus sur l'homosexualité, il en pense quoi ton pote Poutine ?

Hier, BBQ géant, à Néchin chez Depardieu !
Tag(s) : #Actualités, #Gérard Depardieu, #Société, #Russie, #International, #People, #Tchétchénie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :