Doit-on accorder l'asile politique à Edward Snowden ?

Un week-end double zéro sec

Tout ce week-end a encore été agité par l'epionnite aigüe qui frappe la planète depuis une quinzaine. Le pavé Snowden dans la mare du rensignement américain continue à faire parler de lui du fin fond de sa zone de transit moscovite. 

Pour certains héros pour d'autres traitre, Snowden c'est du Dostoïevski politico-médiatique., de l'or en barre pour les tabloïds tous azimuts européens.

Parait que l'Union Européenne est sur écoute, que la France, la Grèce et l'Italie seraient dans les petits papiers de la NSA, CIA, et consorts, et que trouvent rien de mieux à dire nos chers politiques : « Droit d'asile pour Snowden ».

Cela pourrait prêter à sourire dans un film des Monty Python ou une comédie à la Mel Brooks, mais là faut pas pousser grand-mère dans les orties.  Quel intérêt de se transformer en république bananière en accordant un asile à un recherché pour atteinte à la sécurité nationale dans son pays , qui de plus est notre prinicpal allié et un partenaire économique de tout premier plan.

Le populisme à l'avant-garde, les écolos à la traîne

Bizarrement c'est Jean-Luc Mélenchon qui tire le premier, dans une ambiance kermesse entre deux apéros et un sandwich merguez autour d'un barbecue, le regard hagard, joues rebondies et rosées, heureux d'avoir trouvé une nouvelle provocation qu'il affectionne particulièrement en ces moments de grande solitude politique. Quel tribun et je le cite : « Je demande que la France accorde l'asile politique à M. Snowden, bienfaiteur de l'Europe qui a permis de démasquer ce complot. » !  Snowden, bienfaiteur de l'Europe, mais de quelle Europe ?

Dans la foulée, l'espiègle Marine Le Pen, toujours à l'affût des bons mots de Jean-Luc, y allait de sa petite phrase : « Snowden a informé le monde entier des agissements des Etats-Unis et il est poursuivi pour cela ! ». Etonnant qu'il fusse poursuivi n'est-ce pas ? Et que feraient nos services de renseignements vis à vis d'un trublion de l'espionnite qui irait porter la bonne parole de nos mauvaises actions quant à nos techniques et moyens de renseignements envers des gouvernements africains ou arabes, l'obstination à vouloir tout savoir chez la perfide Albion (pays européen le plus "écouté" par le renseignement français) ? La réaction serait à l'identique que celle du gouvernement fédéral américain.

Et comme d'habitude, les écolos, avec le temps de retard qui incombe à leur nature : « laissons pousser les idées toute seules, non aux idées OGM » ! N'empêche, dans un appel au chef de l'Etat français, EELV estime que « la France doit accorder sans délai l'asile politique au lanceur d'alerte et défenseur de la liberté, Edward Snowden ». 

Et de trois ! Bizarrement, nos bipartistes ne se sont pas exprimés sur ce délicat sujet qui fâche. Il est vrai que les Etats-Unis ont promis une réponse diplomatique aux « graves accusations » publiées par le magazine allemand Der Spiegel  et le quotidien d'information britannique The Guardian ce week-end, qui ont révélé, sur la base d'un document emporté par Edward Snowden, un vaste programme d'écoute de l'Union européenne et d'ambassades de pays européens par la National security agency (NSA) américaine.

Bon, soyons juste, d'un côté, il y a la négociation du traté de libre-échange entre l'Europe et les Etats-Unis, et de l'autre, il y a l'outrage ressenti par l'UE, mais que la bonne parole de l'asile soit portée, au nom de l'Europe, par deux des députés qui brillent par leur absence au parlement de Strasbourg, c'est fort.  Ces deux là se sont, ce week-end, trouvé une nouvelle tête de turc : "Le grand satan américain". A Marine Le Pen le meilleur propos : « Il faut que nous retrouvions notre autonomie en matière de défense. Nous ne pouvons pas être ainsi les caniches des États-Unis, surveillés, tenus en laisse » et de continuer avec une pique quand même à l'Europe en général « Il faut maintenant que les peuples européens retrouvent leur liberté » pour conclure dans un cocorico final « il faut donner grand coup de pied dans la fourmilière en votant massivement (...) pour les partis patriotes, au premier rang desquels le Front national(...)La grande bataille patriotique est lancée, il faut que les Français reprennent la main sur leur pays, sur leur destin et sur leurs décisions. ». Mais le président du Parti de Gauche n'est pas en reste :  « Les Etats-Unis d'Amérique espionnent l'Union Européenne. Or, le mandat de négociation de la Commission européenne en vue d'un marché unique avec les Etats-Unis est resté caché pour les citoyens et les parlementaires, au motif du secret des pourparlers. ».  Il demande l'arrêt des négociations et le mandat européens.

Restons sérieux

Il est vrai et contre-nature qu'un état démocratique comme les Etats-Unis puissent ainsi espionner ses principaux alliés et partenaires est un acte méprisable lorsqu'il est découvert mais toléré quand il reste dans l'ombre des services de renseignements. Pensez que Bruxelles est devenu la Vienne de la guerre froide., capitale de l'Autriche,qui a été jusque dans les années 90, la capitale où il fallait espionner pour être espion. Donc quoi de plus normal que d'espionner l'Union Européenne à l'aune de la seconde décénie du XXIème siècle. Restons sérieux et soyons objectifs, les services de renseignements européens, tout du moins la France et le Royaume-Uni font de même à l'égard de nos voisins outre-atlantique. Tant que l'on reste dans le « pas vu, pas pris », le renseignement a encore de beux jours devant lui et d'autres scandales à découvrir ou révéler en perspective.

Concernant l'asile de Snowden

Le climat équatorial lui conviendrait mieux et notre météo locale resterait au beau fixe. Et, il faut aussi se rappeller, qu'en France, il y a près de 55 000 demandes d'asile politique en 2012, dont la majorité sont en attente, alors que le taux de rejet est de près de 73% au sein de l'UE (données de mars 2013 du Haut Commissariat aux réfugiés ) . Parmi ses 55 000 aucun n'a eu la chance de travailler pour la National Security Agency, mais nombreux sont ceux pour qui un asile politique est l'espoir d'échapper à une mort certaine dans leur pays. Est-ce le cas de monsieur Edward Snowden ?

Vous lirez peut-être aussi...

Les Brèves du Kiosque aux Canards-Edward Snowden, globe-trotter

Edward Snowden, globe-trotter

Selon différentes sources , Edward Snowden, le leak de la NSA, a quitté Hong-Kong avec la bienveillance des autorités chinoises et l'aide de WikiLeaks qui a affirmé ce dimanche 23 juin sur son compte Twitter Lire l'article
 
Les Brèves du Kiosque aux Canards-Snowden encore : espionnage, le Royaume-Uni pire que les Américains avec Tempora

Snowden encore : espionnage, le Royaume-Uni pire que les Américains avec Tempora

Les services britanniques de renseignement ont un accès à des câbles à fibres optiques leur permettant de surveiller à grande échelle les communications mondiales, selon des documents dévoilés par Edward Snowden au Guardian.Le Royaume-Uni joue un rôle majeur dans les écoutes mondiales illégalesSLire l'article
 
Le Kiosque aux Canards-Affaire Snowden : la pression des Etats-Unis sur Hong-Kong

Affaire Snowden : la pression des Etats-Unis sur Hong-Kong

Pour la plupart des Hongkongais, Edward Snowden est un héros qu'il faut protéger. Ses révélations sur le programme Prism et la participation de certaines sociétés américaines du secteur placent les Etats-Unis...Lire l'article
 

 

Doit-on accorder l'asile politique à Edward Snowden ?
Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog