Une autre promesse UMPiste qui part en fumée ; nous allons payer plus d’impôts et certains n’auront plus d’aides sociales.

  • le kiosque aux canards
  • UMP

lekiosqueauxcanards-budget

C’est désormais une réalité ; nous paierons plus d’impôts. Nos UMPistes, qui passent leur temps à dénigrer le programme de la gauche de gouvernement,  en grondant contre les éventuelles hausses d’impôts pour financer le programme, ont aujourd’hui une illumination ; non seulement ils n’ont pas financé leur programme, non seulement ils n’ont pas tenus leurs promesses, mais, en plus : les impôts augmentent tout de même.

Des taux inchangé mais l’UMP gèle les barèmes

Mais - hou qu’ils sont mesquins ! - ils ne le font pas d’une manière transparente, puisque le barème ne sera plus mis à jour en fonction de l’inflation, ce qui revient à une hausse dissimulée. Et puis, encore plus sournois, s’ils ne changent pas les taux d’impositions ; ils gèlent le barème. Ainsi, si cette grille d’imposition est normalement révisée chaque années afin de coller à l’évolution des pris ; les paliers d’imposition augmentent donc au même rythme. Sauf que ; ce ne sera plus le cas pour 2012 et 2013 : résultat de la magouille 1,7 milliards d’euros de plus en 2012 et 3,4 milliards en 2013.

Des contribuables vont changer de tranche

Celles et ceux qui arrivaient en bout de course de la première tranche d’imposition vont donc passer à la deuxième, avec les mêmes revenus et les mêmes charges déduites. Vela donne quoi dans la réalité ? Ben un célibataire avec un montant annuel de 17 350,00 euros imposables risque de payer près de 100,00 euros de plus. Soit plus de 12% de hausse.

Le Kiosque aux Canards craint la cascade

Plus grave ; les foyers non imposables vont en prendre plein la tronche suite à ce changement de tranche. Ce sont entre 100 000 et 200 000 foyers qui passeraient ainsi de la première tranche - 5,5 % - à la deuxième. Un célibataire qui gagnerait un peu plus que le SMIC, soit 1 096,00 euros nets, changerait de tranche.

Et, pois chiche sur le couscous ; vu que de nombreux organismes utilisent le taux d’imposition pour calculer leurs propres taxes ; ça va augmenter ailleurs : taxes foncières et taxes d’habitation. Mais aussi les transports publics, la restauration scolaire, l’aide au logement, sont calculés en fonction de l’imposition. Ainsi, les bas salaires, en devenant imposables, vont perdre de certains dispositifs d’aides sociales.

vousaimerez

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog