SeaFrance ; ça va ça vient, mais quand ça vient ben ça va...

  • le kiosque aux canards
  • Société

lekiosqueauxcanards-mariani-seafrance

Le 30 décembre, à l'issue d'une réunion aujourd'hui à Paris, avec des représentants syndicaux de SeaFrance, le ministre des Transports Thierry Mariani avait de nouveau accusé la CFDT de porter "une très lourde responsabilité" si aucune solution n'est trouvée pour sauver la compagnie de ferries, actuellement en liquidation judiciaire.


Le ministre avait convoqué cet après-midi des salariés de SeaFrance qui portent un projet de reprise de leur société via une coopérative ouvrière (Scop), à quelques jours d'une échéance décisive pour l'avenir de la compagnie.


Le tribunal de commerce de Paris doit examiner le 3 janvier l'offre de reprise de la Scop, seule en lice, mais qui n'est pas financée à ce jour. "On est dans le jusqu'au-boutisme, je dirais même du fanatisme qui nous mène au suicide collectif", avait vertement critiqué le ministre, alors que 880 emplois sont en jeu. Thierry Mariani  reprochait à la CFDT de s'arquebouter sur son projet et de refuser d'examiner une autre offre qui avait été faite par la société Louis Dreyfus Armateurs (LDA). 

Le syndicat avait ainsi décidé d'adresser une lettre ouverte au président de la République Nicolas Sarkozy. Selon Didier Cappelle, "le ministre nous a déclaré que le dossier SeaFrance serait évoqué à l'Elysée lundi", ce que Thierry Mariani a refusé de confirmer.

Dans la matinée d’hier, la ministre des Transports, Nathalie Kosciusko-Morizet, a annoncé que le gouvernement allait aider les salariés de SeaFrance, une filiale de la SNCF, à financer la Scop.

Dans sa lettre, M. Sarkozy estime que l'opération est "de nature à permettre de réunir une part considérable du besoin de financement de la Scop". "Sa réussite toutefois, ajoute-t-il, dépendra très étroitement de l'engagement concret et rapide des salariés de SeaFrance en faveur du projet de Scop".

Au moins, l’entrée en campagne du NanoPrésident aura permis une chose ; revenir sur le discours peu motivant de son ministre Mariani et mettre en place de quoi venir en aide aux salariés de SeaFrance dans le cadre de la constitution d’une coop. En espérant que le NanoPrésident et son gouvernement ne reviennent pas en arrière, une fois encore...

vousaimerez

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog