Scoop ; hier, la dernière journée des députés et un sondage secret qui y délia les langues des UMPistes

  • le kiosque aux canards
  • Actualités

lekiosqueauxcanards-ump-arbre-sec-pendu

Les députés se lâchent pour la “dernière”

C’était hier. Les dernières questions au gouvernement avant les prochaines élections législatives, juste après la présidentielle. Il est ainsi d’usage que le parti gagnant un président remporte aussi la majorité à l’Assemblée nationale. Cette dernière journée était donc une sorte de grand pot d’adieu. Et c’était plutôt relâche sur les bancs, du genre de celle que l’on trouve à l’école avant un départ en vacances. Photos, dialogues plutôt sympa et, surtout ; une langue de bois laissée à la porte de l’hémicycle.

Un sondage secret délie la langue des UMPistes

Donc, ce fut assez librement qu’on pu entendre, ça et là, sur les bancs de droite, quelques mouvements d’humeur liés sans aucun doute à un sondage secret qui affirme que dans le cas d’une victoire de la gauche de gouvernement aux présidentielles, seulement un tiers des députés UMPistes retrouveront leurs sièges. Et ça, ben, ça a vraiment délié les langues. Ainsi, même au bar de l’Assemblée, aucun d’entre eux ne faisait plus semblant de croire en la possible victoire de leur NanoCandidat Sarkozy. 

« Ça va être une tuerie!” aux législatives pour l’UMP

Alors qu’ils rassemblaient leur troupe et leur moral lors de la déclaration de candidature du NanoPrésident Sarkozy, les Umpistes, une semaine après, déchantent. Ils y croyaient ferme, à la “bête de campagne” qui allait remonter la pente, au ténor des meetings. Trois semaines après, c’est l’abattement général. Et les députés de droite l’ouvrent, craignant de plus en plus pour leurs circonscriptions. 

Henri Emmanuelli aux journalistes : « Faites tout ce que vous pouvez pour redonner un peu de jus à la droite...”

Ainsi, après le boss de la droite "dure" qui s’exprimait sur les “gens un peu inexpérimentés dans l’entourage de Sarkozy”, comme vous le rappelait, jolies lectrices et fiers lecteurs, Le Kiosque aux Canards dans son billet dès lundi dernier : “ L’équipe de campagne de Sarkozy se fout sur la tronche.”, ce sont les seconds couteaux qui se lâchent ; Daniel Fasquelle, député du Pas-de-Calais, regrette une campagne « trop sur la défensive : on va sur les sujets de nos adversaires, et ça, c’est mauvais ». « La campagne est perdue, j’hésite à me représenter », a même confié Jean-Luc Préel ,  député de Vendée.

Henri Emmanuelli, député des Landes du Parti socialiste, jugeant ses collègues de droite « tellement stones », en a même appelé… aux journalistes : « Faites tout ce que vous pouvez pour redonner un peu de jus à la droite, pour que le combat se déroule à la loyale ! »

En privé, les UMPistent gueulent encore plus fort

Alors que publiquement, Fillon, Juppé et Copé font le job, en répétant dans les médias que “rien n’est fait”, que le NanoCandidat Sarkozy peut “renverser la vapeur” et que les sondages “ne veulent rien dire” ; c’est un autre son de cloche que l’on entend dans les réunions privées. Les parlementaires le disent eux-mêmes : “Juppé pense que ce sera très difficile”... Tu m’étonnes... “Fillon dit qu’il y a un sérieux problème sur la personnalité et le style du président”... Ah bon ? Première nouvelle...

A l’Elysées ; les spin doctors s’écharpent.

Mardi, à l’Elysée, une réunion des spin doctors du NanoCandidats Sarkozy travaillaient à remonter la pente et “c’était viril” le confie au Parisien un cadre UMPiste alors que la discussion en arrivait à l’orientation générale de la campagne. Les principaux à tenter de se battre contre l’aveuglement du président, qui croit encore que ses réserves de voix sont à prendre au Fn, comme en 2007, sont  Fillon, Juppé, Copé, Le Maire et Raffarin, qui ont parlé dans ce sens lors de cette réunion et tenté d’insister sur la prise urgente d’une posture de rassemblement.

Sarkozy “hanté par l’humiliation d’une absence au second tour”

L’un d’entre eux a même lancé, excédé « On m’explique que le halal est la préoccupation première. Franchement, les Français s’en foutent ! » tout en analysant la posture du NanoCandidat Sarkozy comme étant “hanté par l’humiliation d’une absence au second tour”. Les critiques envers le conseiller du NanoPrésident Sarkozy, Patrick Buisson, issu de l’extrême-droite, ne sont même plus privés. Et, après les bourdes de ces dernières semaines, les mamamouchis UMPistes tentent de calmer le jeu, au moins pour que les législatives ne soient pas une “guerre de tranchée” pour l’actuelle majorité.

Mais si échec de Sarkozy ? Quid ?

Un détail ne trompe pas chez les UMPistes ; alors qu’il est d’usage, à une quarantaine de jours d’une présidentielle, de commencer à se marcher dessus pour les places de ministres ; que dalle, personne ne fait de lobbying, pas un seul Mamamouchis part en campagne. Etrange, non ? Et, pois chiche sur le couscous ; certains vont même jusqu’à prédire une sacrée guerre des chefs en vue de rafler la présidence du parti et de se positionner en leader pour les élections présidentielles de 2017. Un congrès national est même déjà prévu avant la fin 2012.

Dernière info : Nathalie Kosciusko-Morizet sera évacuée de son poste de Porte-parole du candidat et remplacée par le secrétaire national de l'UMP Franck Riester.

Si Manolo à raison lorsqu’il demande aux journaliste « Faites tout ce que vous pouvez pour redonner un peu de jus à la droite, pour que le combat se déroule à la loyale ! » ; ne comptez pas sur Le Kiosque aux Canards pour lancer la bouée. Lui, il tire à vue.

vousaimerez

Le KAC © 2017 -  Hébergé par Overblog